/news/politics
Navigation

Le Parti québécois propose des cliniques sans médecin et des CLSC ouverts jusqu'à 21 h

Le Parti québécois propose des cliniques sans médecin et des CLSC ouverts jusqu'à 21 h
Photo Agence QMI, PHILIPPE-OLIVIER CONTANT

Coup d'oeil sur cet article

Un gouvernement du Parti québécois déploierait un réseau de cliniques sans médecin où travailleraient des infirmières praticiennes spécialisées pour traiter des urgences mineures et assurer le suivi de certaines maladies.

TVA Nouvelles a mis la main sur un document «confidentiel» qui détaille chacune des mesures qu'un gouvernement péquiste mettrait en place s'il est porté au pouvoir le 1er octobre prochain. Ces cliniques sans médecin seraient implantées à partir de janvier 2019, selon le document de travail.

Elle s'inspire de la clinique SABSA, une coopérative de solidarité, rue St-Vallier Est, à Québec. Il s'agit d'une clinique gérée par des infirmières et du personnel psychosocial. Des suivis avec et sans rendez-vous sont offerts tous les jours de la semaine.

«On voit (la proposition du PQ) d'un bon œil, lance Amélie Bédard, coordonnatrice de SABSA. Il faut savoir que nous avons quand même des contacts avec des omnipraticiens pour nos cas plus complexes», dit-elle.

Des CLSC ouverts jusqu'à 21 h

Le Parti québécois propose une série de mesures à commencer par un décloisonnement des actes cliniques pour permettre à 200 000 professionnels de la santé de prodiguer des soins de manière autonome. Il envisage aussi de geler le salaire des médecins et d'augmenter les budgets pour les soins à domicile.

Il suggère également que les CLSC soient ouverts jusqu'à 21 h pour permettre à davantage de gens d'avoir accès au service en dehors des heures régulières de bureau.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.