/portemonnaie/business
Navigation

Vols bien réels pour de la monnaie virtuelle

Vols bien réels pour de la monnaie virtuelle
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’argent des autres a toujours suscité la convoitise des arnaqueurs et criminels en tous genres.

Les monnaies virtuelles comme le Bitcoin n’y échappent pas. Des cryptoriches, des personnes riches en cryptomonnaie, ont révélé avoir été menacées ou agressées par des groupes de malfaiteurs qui en avaient après leur fortune numérique.

Après avoir atteint des sommets à plus de 25 000 $ canadiens en décembre dernier, le Bitcoin est évalué à un peu plus de 11 000 $ en date d’aujourd’hui. Il n’en demeure pas moins que les détenteurs de cette devise doivent faire preuve de vigilance.

Plusieurs attaques auraient eu lieu à travers le monde, notamment au Canada, menant des détenteurs de larges sommes de Bitcoin à effectuer des virements vers des comptes d’organisations criminelles.

Cela est en partie tributaire de l’élément d’anonymat du système. Si un agresseur parvient à contraindre sa victime à lui transférer un montant, il est quasi impossible de retrouver l’argent.

Pour se protéger, les détenteurs doivent agir avant que les transferts de monnaie ne se fassent. Certains ont engagé des équipes de sécurité, alors que d’autres ont multiplié les protections numériques, comme la multisignature qui oblige à recevoir l’accord de plus d’une personne pour faire un virement.

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux