/finance
Navigation

Le marché immobilier poursuit sur sa lancée dans la région de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Le marché immobilier de la région de Montréal a continué sur sa lancée en février, selon les données publiées mardi par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Le nombre de ventes a augmenté de 5 % par rapport à février 2017, soit une 36e hausse mensuelle consécutive. Il s’agit du meilleur mois de février depuis 2012, a souligné la CIGM.

Ce sont surtout les condos qui ont fait grimper le nombre de transactions dans la région montréalaise, avec une hausse de 14 %. Du point de vue géographique, le secteur de Vaudreuil-Soulanges s’est particulièrement démarqué avec une augmentation de 21 % des ventes.

Quant aux prix médians, ils ont augmenté de 6 % pour les unifamiliales, de 5 % pour les copropriétés et de 1 % pour les plex.

«L’accélération de la hausse des prix est le résultat direct de conditions du marché qui sont de plus en plus serrées, elles-mêmes attribuables à un recul de l’offre de propriétés à vendre», a mentionné Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM, par communiqué.

Le nombre de propriétés à vendre a beaucoup diminué depuis un an dans la région montréalaise. Le mois dernier, une baisse de 17 % a été enregistrée par rapport à février 2017.

La croissance des prix a été particulièrement forte sur l’île de Montréal en février par rapport au même mois l’an dernier, atteignant 12 %. La banlieue nord et la Rive-Sud ont enregistré des augmentations de 7 %, contre 2 % pour le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu, tandis que les prix n’ont pas bougé dans Vaudreuil-Soulanges.