/news/politics
Navigation

Les élus de Granby haussent leur salaire, malgré la grogne

Coup d'oeil sur cet article

GRANBY – Les élus de Granby se sont voté une hausse de salaire substantielle lundi soir, même si quelque 200 citoyens ont fait connaître leur mécontentement lors de la séance du conseil municipal.

Le maire de Granby, Pascal Bonin, a vu son salaire grimper de 15 %, passant de 104 160,79 $ à 119 784,91 $. Le salaire des conseillers a quant à lui augmenté de 17,5 %, passant de 34 202,74 $ à 40 423,22 $. En comparaison, le maire de Drummondville reçoit un salaire de 107 071 $ et le salaire des conseillers, dans cette municipalité, est de 26 768 $.

De tous les élus de Granby, seul le conseiller Jean-Luc Nappert s’est opposé à cette augmentation de salaire. Il avait proposé une augmentation de 5 %, plutôt que de 17,5 %.

M. Nappert a indiqué qu'il versera son augmentation salariale à des organismes locaux.

Citoyens mécontents

Plusieurs citoyens de Granby se sont opposés à cette hausse salariale. «Ils sont sur une autre planète! Ça paraît qu’ils n’ont pas regardé le salaire moyen des citoyens de la ville. C’est malheureux», a lancé un homme.

«Il ne faut pas oublier que Granby a été fondée avec des usines et des manufactures. La majorité des gens, ici, travaillent dans des manufactures. Monsieur le maire, hier, nous a dit qu’il fallait comparer des pommes avec des pommes et des maires avec des maires, comme si la comparaison avec les citoyens n’était pas adéquate, pas assez importante pour lui», a ajouté Jacynthe Deslauriers, une citoyenne qui s'est confiée à TVA Nouvelles mardi.

D’autres, cependant, soutiennent la décision du conseil. «Je suis d’accord avec ça. Je vais être franche, il n’y en a pas beaucoup qui se présentent et c’est tout un métier», a soutenu une citoyenne.

Le maire Bonin a décliné les demandes d'entrevue de TVA mardi.