/world
Navigation

54 mains humaines découvertes près d’un cours d’eau

54 mains humaines découvertes près d’un cours d’eau
Виталий Горбатюк - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Un pêcheur de Sibérie a fait une macabre découverte alors qu’il marchait le long d’un cours d’eau. Il est tombé sur un lot de 54 mains humaines coupées et placées négligemment dans un sac de plastique.

Selon les informations du Siberian Times, le sac a été trouvé près de la ville de Khabarovsk, dans le sud-est de la Russie, à 30 kilomètres de la frontière avec la Chine.

La rivière Amur est une destination très fréquentée par les pêcheurs locaux.

Le pêcheur a d’abord aperçu une main sortant légèrement de la neige, il a ensuite découvert le sac complet peu après.

Des photos de cette découverte ont été prises et envoyées de façon anonyme aux médias russes, rapporte le site scientifique Live Science.

Si plusieurs internautes ont douté de la véracité des photographies, des officiels russes ont confirmé l’ouverture d’une enquête.

Le Comité d’enquête de la fédération russe, une agence gouvernementale responsable des enquêtes criminelles, a indiqué que ces mains provenaient d’un laboratoire de sciences médico-légales, situé à Khabarovsk.

«Les objets biologiques (mains) trouvés ne sont pas d’origine criminelle», a écrit le Comité d’enquête dans un message envoyé sur l’application de messagerie Telegram, «mais ont été disposés de manière non conforme à la loi».

De plus, des pansements médicaux et des chaussures d’hôpital en plastique ont été trouvés près des mains.

Selon le Siberian Times, il n’est pas rare que des laboratoires de médecine légale en Russie coupent les mains de cadavres inconnus afin de conserver les informations sur les empreintes digitales après que le reste du corps a été jeté.

Malgré cette explication possible, les enquêteurs ont pu relever les empreintes digitales d’une seule des 27 paires de mains.

Peu d’informations ont filtré sur les anciens propriétaires des mains.

L’enquête est toujours en cours.