/24m/city
Navigation

Bruit : le maire de Saint-Lambert a l’espoir d’arriver à une entente

Bruit : le maire de Saint-Lambert a l’espoir d’arriver à une entente
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau maire de Saint-Lambert Pierre Brodeur fonde beaucoup d’espoir dans sa rencontre lundi avec la mairesse de Montréal Valérie Plante pour régler les problèmes de bruit en provenance du parc Jean-Drapeau pendant la saison des spectacles.

« Aujourd’hui ce sont de nouveaux acteurs et une nouvelle approche. On agit en bon citoyen et on établit une communication », a-t-il affirmé, heureux que les liens soient rétablis avec la métropole depuis les élections. Comme son homologue montréalaise, il a été élu maire pour la première fois le 5 novembre.

La ministre de l’Environnement Isabelle Melançon et la députée de Laporte Nicole Ménard se joindront aussi aux deux maires à l’hôtel de ville de Montréal pour trouver des solutions au dossier qui perdure depuis plus de dix ans.

« On est là pour faire preuve d’ouverture », a commenté de son côté la mairesse Valérie Plante, qui se dit prête à écouter les demandes du maire.

En février, le responsable des grands parcs Luc Ferrandez s’était montré plus conciliant à l’égard de la Ville de Saint-Lambert, jugeant sa cause crédible et s’engageant à respecter si nécessaire la Loi sur la qualité de l’environnement.

Pierre Brodeur espère aussi que cette rencontre – et les démarches qui pourraient suivre – permettra de régler l’épineux dossier autrement que par la voie judiciaire. « Depuis que j’ai été élu, on a mis sur la glace toutes les procédures judiciaires avec les différentes instances », a-t-il indiqué.

Il a rappelé que le promoteur evenko s’est engagé à améliorer la communication avec Saint-Lambert et à l’informer à l’avance des spectacles qui seront présentés.

Orientation de l’amphithéâtre

Le maire de Saint-Lambert n’a pas voulu dévoiler les propositions qu’il présentera lundi à la mairesse et aux deux députées provinciales.

Une des plus grandes préoccupations de sa Ville est l’orientation du nouvel amphithéâtre au parc Jean-Drapeau, présentement en construction et qui doit faire face à Saint-Lambert.

« Notre stratégie est de changer l’orientation de la scène, mais aussi de mettre des mesures d’atténuation pour que l’émission du bruit de la source diminue de 95 % », a expliqué le conseiller de ville de Saint-Lambert Loïc Blancquaert.

Pour l’instant, Montréal ne s’est pas engagé à modifier l’orientation. Questionnée à ce sujet, Valérie Plante a simplement répété qu’elle faisait preuve d’ouverture.

En construction jusqu’en décembre pour un coût de 73,4 millions $, l’amphithéâtre à ciel ouvert pourra accueillir à terme jusqu’à 65 000 personnes.