/finance/opinion/columnists
Navigation

La tarification bondit de 2 milliards $

Coup d'oeil sur cet article

Lors de ses deux premières années de pouvoir, le gouvernement de Philippe Couillard a augmenté de 1,4 milliard de dollars les revenus provenant de la tarification des services publics, ceux-ci atteignant les 17,5 milliards de dollars à la fin de 2015-2016.

Si on ajoute la hausse de la facture d’électricité de 667 millions $ que les clients résidentiels et commerciaux ont payée, c’est donc une somme totale de 2 milliards $ que l’augmentation de tarification a rapportée.

Dans le Rapport sur le financement des services publics 2015-2016 que vient de déposer le gouvernement, on note que les revenus de tarification ont augmenté partout sauf... à la CSST, à la SAAQ et aux assurances agricoles.

Maintenant, passons en revue les secteurs touchés.

Assurance médicaments

En deux années, les primes et contributions des assurés ont grimpé de 9,2 %, alors que la contribution du gouvernement au régime d’assurance médicaments n’augmentait que de 2,5 %.

Sur la hausse de 159 millions $ des primes et contributions, une somme de 114 millions $ a été épongée par les personnes de 65 ans et plus.

En deux ans, la part que les 65 ans et plus doivent assumer dans le coût des médicaments qu’ils consomment est passée de 42,4 % à 45,1 %. Pendant ce temps-là, les autres assurés de l’assurance médicaments voyaient la leur légèrement diminuer.

Réseau de l’éducation

Lors de ses deux premières années de pouvoir, le gouvernement Couillard a coupé de 95 millions $ sa contribution financière dans le réseau de l’éducation. Pendant ces deux mêmes années, il est venu chercher dans les poches des contribuables 489 millions $ de plus.

Comment ? En raison des coupes effectuées au niveau des commissions scolaires, on a écopé d’une hausse de taxes scolaires de 305 millions $. Et l’augmentation de la tarification scolaire lui a rapporté 184 millions $ de plus, dont 77 millions $ (incluant 53 millions $ en services de garde) aux niveaux primaire et secondaire ; 14 millions $ au collégial ; et 93 millions $ au niveau universitaire.

Services de garde

Un an après avoir été porté au pouvoir, le gouvernement Couillard haussait la contribution parentale dans le financement des services de garde à contribution réduite. L’augmentation est de 141 millions $ pour l’année 2015-2016.

Cette hausse portait à 18,5 % la contribution des parents dans le financement total des services de garde à contribution réduite, soit 4,7 points de pourcentage de plus en une année. Le 1er janvier 2016, le gouvernement modifiait la contribution parentale en la modulant en fonction du revenu familial, soit de 7,55 $ à 20,70 $ par jour.

Par ailleurs...

C’est avec le Système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre que le gouvernement a réussi en 2015-2016 à gonfler les recettes du Fonds vert. En une seule année, les ventes aux enchères des droits d’émissions ont rapporté un supplément de 456 millions $.

Il coupe les démunis

Pendant qu’il venait chercher 2 milliards $ de plus en tarification des services publics, le gouvernement Couillard réduisait, lors de ses deux premières années, de 123 millions $ l’aide financière qu’il a accordée aux gens à faible revenu.