/news/politics
Navigation

Le libéral Ghislain Bolduc annonce son retrait de la vie politique

Ghislain Bolduc
Photo d'Archives, Simon Clark Ghislain Bolduc

Coup d'oeil sur cet article

LAC-MÉGANTIC – Après six ans comme député de Mégantic, le libéral Ghislain Bolduc a annoncé vendredi qu’il ne briguera pas un troisième mandat lors des élections générales du 1er octobre prochain.

«Ça fait déjà quelques mois que j’ai entamé cette réflexion. C’est un mélange d’émotions qui m’habite aujourd’hui», a expliqué celui qui a été élu sous la bannière libérale en avril 2012, alors que Pauline Marois prenait le pouvoir.

«La vie en politique, c’est très demandant [...] le territoire de ma circonscription est très étendu et les dossiers à l’Assemblée nationale sont infinis», a-t-il également dit.

«Évidemment, ce rythme effréné a forcé une mise en veilleuse de mes activités personnelles et professionnelles, ce que j’ai accepté de faire dans mes mandats précédents, mais je dois me rendre compte qu’il y a des impacts très considérables qui ont été subis par ma famille», a-t-il dit, la voix éraillée par l’émotion.

Il a notamment indiqué vouloir investir plus de temps pour sa famille et ses projets personnels.

«J’ose croire que j’ai été pour mes citoyens un bon représentant de leurs opinions sur les sujets qui occupaient le gouvernement», a-t-il également mentionné.

M. Bolduc était député de Mégantic un juillet 2013 lorsqu’un train rempli de pétrole a déraillé à Lac-Mégantic, une municipalité située sur le territoire de sa circonscription.

Il est le quatrième député libéral sur cinq en Estrie à avoir annoncé son retrait de la vie politique, après Guy Hardy (Saint-François), Pierre Reid (Orford) et Karine Vallières (RIchmond).