/news/consumer
Navigation

Les six dangers du pot devront être indiqués sur des emballages neutres

Mais rien n’est encore annoncé pour empêcher le crime organisé d’investir en passant par les paradis fiscaux

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Un paquet neutre avec un symbole de danger : le gouvernement fédéral a dévoilé hier le très sobre emballage du futur cannabis légal. Mais il est toujours impossible de savoir comment Ottawa s’attaquera au crime organisé dans l’industrie.

« Ce sera très clair qu’il y a des risques associés à la consommation de cannabis. Le symbole d’arrêt rouge, c’est très alarmant, et les gens comprendront qu’ils devront faire preuve de vigilance », a expliqué la ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor.

Les produits de cannabis, légaux dès cet été, devront être vendus dans un emballage neutre comprenant un symbole normalisé de cannabis comme celui-ci.
ILLUSTRATION TIRÉE DU SITE WEB DU GOUVERNEMENT DU CANADA
Les produits de cannabis, légaux dès cet été, devront être vendus dans un emballage neutre comprenant un symbole normalisé de cannabis comme celui-ci.

Hier, elle a annoncé en grande pompe des règlements très stricts pour les emballages dans lesquels sera vendu le pot légal. Ceux-ci sont issus d’une consultation avec 3200 Canadiens et 450 organisations au sujet du projet fédéral de légaliser la marijuana cet été.

Des détails cruciaux des consultations sont toutefois passés sous silence, selon l’opposition.

Rien sur les investisseurs

Le risque d’infiltration du crime organisé dans l’industrie légale du cannabis est l’une des principales craintes identifiées par le public. Pourtant, rien de précis n’a été annoncé hier pour mieux vérifier d’où vient l’argent qui finance cette industrie.

Notre Bureau d’enquête a révélé en janvier que des centaines de millions de dollars en provenance des paradis fiscaux sont investis auprès des producteurs autorisés.

« Encore une fois, les libéraux disent consulter, mais ils arrivent avec leurs propres conclusions. On voit que rien n’est fait pour enlever le crime organisé des entreprises légales », critique le député conservateur Pierre Paul-Hus.

« On se pose des questions par rapport aux investisseurs étrangers, qui utilisent les paradis pour investir dans le cannabis. Les réponses qu’on nous donne du gouvernement n’ont aucun sens », ajoute le député du Nouveau Parti démocratique Guy Caron.

Les règlements finaux ne seront connus qu’après l’examen du projet de loi par le Sénat. Les joints devraient rester illégaux au moins jusqu’au mois d’août, le temps que les entreprises, villes et provinces s’ajustent aux nouveaux règlements.

 

CE QU’ON IGNORE

Les avantages des petits producteurs
Ottawa a annoncé que les « microproducteurs », soit les entreprises qui veulent vendre de plus petites quantités de pot, seront limités à une surface de culture de 200 mètres carrés et à une production maximale de 600 kg par an.

Mais Ottawa est toujours incapable de dire comment on réduira les exigences de sécurité pour faciliter leur entrée dans le marché. La seule idée évoquée hier était de diminuer le nombre de caméras de surveillance. 

Comment éviter les criminels investisseurs ?
Aucune vérification supplémentaire pour les financiers du cannabis légal n’a été annoncée hier, et ce, même si des centaines de millions de dollars investis dans l’industrie proviennent de paradis fiscaux.
Tout au plus, Ottawa dit songer à demander certains renseignements financiers supplémentaires sur les personnes qui financent les demandeurs de licence de production. Ces détails pourraient être annoncés plus tard. 

 

Exemples d'emballages

ILLUSTRATION TIRÉE DU SITE WEB DU GOUVERNEMENT DU CANADA

 

Une mise en garde

Un message bien en vue avertira le public de six dangers du pot, comme les aléas pour la conduite, la contre-indication lorsqu’enceinte ou les risques de psychose et de schizophrénie.

Un symbole universel

Une feuille de cannabis au centre d’un panneau d’arrêt rouge vif et au-dessus des lettres « THC » sera présente sur chaque paquet de pot. La teneur en THC ou CBD (ingrédients actifs) sera aussi affichée.

Couleur uniforme

Les emballages seront d’une seule couleur uniforme. Les textures seront interdites, et seuls un logo ou un slogan pourront montrer la marque du produit. Les contenants devront être équipés d’un mécanisme à l’épreuve des enfants, « comme une boîte de Tylenol ».