/opinion/blogs/columnists
Navigation

Nos auteurs

CA_Steve E. FortinCA_Stéphane Lessard

Couillard déjà chef de l’opposition?

Couillard déjà chef de l’opposition?
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Couillard, depuis quelques jours, a davantage l’air d’un chef de l’opposition que d’un premier ministre. Il pose plus de questions à François Legault qu’il n’en répond lui-même.

Publicité négative

La prochaine campagne électorale s’annonce pour être rude et en bas de la ceinture. Le PLQ a décidé de faire paraître une publicité partisane. Dans cette vidéo, les libéraux exigent du chef de la CAQ qu’il clarifie sa position sur son projet de Baie-James du 21e siècle. D'ailleurs les libéraux ont dû corriger le tir, suite à une plainte.

La stratégie est intéressante car elle demande des comptes à François Legault, mais le traiter d’improvisateur est nettement exagéré. Rappelons-nous qu’il reste encore 6 mois avant les élections générales, ce qui donne amplement de temps à l’ensemble des partis pour préciser leur programme.

Environnement

Il y a aussi la bourse du carbone. Cette invention miracle de Jean Charest que seuls l’Ontario, le Manitoba et la Californie en sont membre. L’aspirant premier ministre et frère de l’autre, Doug Ford, nouvellement élu chef du parti conservateur en Ontario, a affirmé qu'il se retirerait de la bourse du carbone car celle-ci nuit à la compétitivité des entreprises de sa province.

Il n’en fallait pas plus à monsieur Couillard pour demander à François Legault sa position sur le sujet.

Couillard prêt pour l’opposition

La présente session parlementaire n’en est pas une. Nous sommes en campagne électorale depuis novembre dernier. Malheureusement pour les Québécois, nous avons un premier ministre qui ne gouverne plus et qui s’absente régulièrement des périodes de questions pour visiter des entreprises et des organismes communautaires. Pour encore 6 mois, il occupe la fonction la plus importante du Québec et nous nous attendons qu’il s’acquitte de cette tâche avec dignité et honneur.

Malheureusement, Philippe Couillard n’agit plus en premier ministre, mais en chef du Parti libéral. Jusqu’au début septembre, c’est à lui de répondre aux questions et de prendre les décisions. Par la suite, il y aura une campagne électorale et ce sera aux Québécois de décider à qui seront confiées les destinées du Québec. À le regarder aller depuis quelques jours, Philippe Couillard a toutes les qualités pour faire un excellent... chef de l’opposition.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.