/lifestyle/beautyfashion
Navigation

Réaction cutanée

Réaction cutanée
Photo Fotofolia

Coup d'oeil sur cet article

Notre peau témoigne plus que l’on croit de ce que l’on vit, de ce que l’on ressent, de ce que l’on porte. Chez nous, le facteur météo ajoute aussi son influence. Je vous propose un petit lexique afin de mieux la comprendre pour en prendre soin.

Déshydratation 

Ce ne sont pas toutes les peaux qui ont besoin d’être dorlotées au même degré. Mais attention, une peau déshydratée n’est pas nécessairement une peau sèche. La peau déshydratée manque d’eau. Elle entraîne un tiraillement et une desquamation (pellicules). Des produits trop abrasifs, le chauffage comme la climatisation et surtout ne pas boire suffisamment d’eau entraînent une déshydratation.

Nerfs

Notre peau cache un système nerveux très développé présent dans l’hypoderme, le derme et l’épiderme. C’est ce qui explique qu’elle soit un organe sensoriel majeur. Le système nerveux cutané répond sans cesse à des stimulus de toutes sortes : physiques, chimiques et même circulatoires et émotifs. Ainsi, le stress peut occasionner un problème cutané, même chose pour un vêtement inadéquat.

Sensibilité

Réaction cutanée
Photo courtoisie

On parle souvent de peau sensible. Il s’agit d’un état permanent de la peau, souvent héréditaire. Une peau sensible est fine, généralement claire et rougit très facilement puisque la microcirculation est perturbée. La peau sensible peut se voir plus facilement « victime » de rosacée, de couperose, d’eczéma parce que sa barrière protectrice fait défaut, laissant entrer des particules irritantes. Elle devient particulièrement sensible face aux agents perturbants comme le froid en hiver ou le soleil en été. Une peau sensible peut même réagir à la qualité de l’eau si elle est trop calcaire ! On la qualifie souvent d’atopique. La crème hydratante de CeraVe (23,99 $) s’avère un bon choix.

Sécheresse

Réaction cutanée
Photo courtoisie

La peau sèche manque d’huile. Les symptômes ressemblent à ceux de la peau déshy­dratée : tiraillement et pellicules. Recherchez un produit à base de lipides, d’acides gras, d’agents réparateurs. Le Baume Lipikar de Laroche-Posay­­­ (33 $) et le Baume Xeracalm d’Avène (26,99 $) sont d’excellents choix.

La question de Nancy :

Quelle est la différence entre un baume, une crème, une lotion quand une même marque offre tous ces produits ?

  • Un lait s’adresse aux peaux normales, est plus léger et pénètre rapidement dans la peau.
  • Une lotion s’avère légère tout en procurant une hydratation supplémentaire à la peau. Elle est idéale pour les peaux déshydratées.
  • Une crème est plus onctueuse et plus nourrissante. Elle s’adresse aux peaux sèches.
  • Un baume est encore plus riche et contient des huiles. On l’applique sur des peaux très sèches. Pour une meilleure pénétration, appliquez-le sur une peau humide.

La question de Maude :

J’ai récemment dû suivre un régime liquide et j’ai bu beaucoup de jus. Après 2 jours, j’ai commencé à faire de l’eczéma. Avez-vous un produit à me recommander ?

Réaction cutanée
Photo courtoisie

Je ne suis pas dermatologue, mais j’ai moi-même une peau sensible et réactive. Il est possible que l’acidité ait provoqué une réaction cutanée. J’ai récemment testé deux produits qui ont calmé un eczéma momentané et la peau d’un enfant allergique. La lotion Eczema Relief de Gold Bond (13,99 $) et le baume anti-démangeaison soin de l’eczéma d’Aveeno (22,99 $), tous deux à l’avoine colloïdale. Ils ont été efficaces et les symptômes se sont atténués dès la première utilisation. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, n’hésitez pas à consulter un professionnel.