/news/currentevents
Navigation

Explosion du nombre de fusillades à Ottawa

Coup d'oeil sur cet article

Ottawa, la capitale nationale, réputée être une ville tranquille, se débat depuis quelques années avec un grave problème de sécurité publique.

Depuis 2015, les fusillades se multiplient aux quatre coins de la ville, à toute heure du jour ou de la nuit. L'an dernier, des coups de feu y ont été tirés ou échangés à 74 reprises et 15 meurtres y ont été commis. Cette semaine, l'émission J.E. s'est penchée sur le problème.

L'équipe est allée à la rencontre des victimes de cette violence. La famille d'un jeune homme assassiné en janvier et des citoyens d'un quartier où deux meurtres sont survenus en autant d'années nous livrent leurs sentiments sur cette violence aveugle.

Le 9 janvier dernier, Tarek Dakhil a été victime du premier meurtre à Ottawa. «Ils ont tiré 15 fois et il s'était fait frapper huit fois avant de tomber, juste ici», raconte une proche du jeune homme.

On accompagne aussi une équipe du DART, qui se concentre sur la lutte aux gangs et la saisie d'armes. L'équipe se promène dans les quartiers chauds. Comportement suspect, vitres trop teintées, plaque d'immatriculation manquante, toutes les raisons sont bonnes pour procéder à la fouille du véhicule d'un suspect qui serait lié de près ou de loin aux gangs.

Enfin, des élus et une spécialiste nous offrent leurs solutions face à cette explosion du nombre de fusillades dans la capitale canadienne. J.E., ce soir, 19 h, sur les ondes de TVA.