/opinion/columnists
Navigation

Le sexe des anges

Coup d'oeil sur cet article

Donc, les employés de première ligne de Service Canada ne pourront plus dire « monsieur », « madame », « père » ou « mère ».

Ils devront utiliser un langage neutre sans allusion au sexe ou au genre.

Histoire de ne pas faire de pépeine aux gens qui se disent non genrés et non binaires.

S.O.S. FANTÔMES

C’est mon ami Justin qui va être content !

Après s’être vanté au New York Times que le Canada était le premier État post-national au monde, sans identité ni culture propres, voici que son beau et grand pays deviendra le premier État où il n’y aura officiellement ni femmes ni hommes !

C’est pas beau, ça ?

On va devenir des âmes pures !

Vivant dans un pays abstrait !

Des fantômes hantant un hôtel anonyme !

Des individus sans identité habitant une contrée sans identité !

Mais j’y pense...

On fera quoi avec les accommodements raisonnables ?

Quand des musulmanes demanderont des heures de piscine pour femmes seulement, leur répondra-t-on : « C’est impossible de séparer les sexes étant donné qu’au Canada, il n’y a plus de sexe. Nous ne sommes que des individus non genrés. »

Pauvre Justin...

Il va être pris entre l’arbre et l’écorce. Le marteau et l’enclume. La fourchette et le poulet au beurre.

D’un côté, il ne veut pas faire de peine à ses copains LGBT. De l’autre, il ne veut pas se mettre à dos ses amis qui prient Allah ou Yahvé.

Alors, il va faire quoi ?

Quelle communauté va-t-il privilégier ?

Ceux qui ne veulent plus qu’on parle d’hommes et de femmes, ou ceux qui, au contraire, voient des distinctions sexuelles partout et divisent sans cesse le monde entre hommes et femmes ?

Hmmmm... Dilemme cornélien.

Défi existentiel.

Questionnement philosophique.

Pas facile d’être un homme — pardon ! un individu moderne.

VIVE LA DIFFÉRENCE OU PAS ?

Et puis, lorsqu’on y pense...

S’il n’y a plus d’hommes ni de femmes, et si nous sommes tous des âmes non genrées, pourquoi parler de parité, alors ?

À quoi ça sert de compter le nombre de vagins et de pénis ?

D’un côté, Justin Kumbaya dit qu’il faut célébrer et embrasser la différence. De l’autre, il fait tout pour gommer les différences.

Alors, on fait quoi ?

On est pareils ou on n’est pas pareils ?

J’suis tout mêlé, moi...

Justin dit que les Canadiens n’ont pas de culture propre, mais quand il va à l’étranger, il porte des costumes folkloriques des habitants du pays qui l’accueille pour célébrer LEUR culture.

Tout le monde a une culture... sauf nous ?

Les musulmans et les juifs ont le droit de séparer les hommes et les femmes... mais les fonctionnaires canadiens n’ont pas le droit de parler d’homme et de femme ?

Euh... Expliquez-moi quelqu’un.

AGRESSEUR DE MOUCHES

Bref, tout ça est une autre niaiserie signée Justin Trudeau.

Si j’étais Georges Brossard, monsieur Insectes, je poursuivrais notre premier ministre pour cruauté envers les mouches.

Parce qu’il leur fait mal aux fesses.

Pendant ce temps-là, des fonctionnaires fédéraux ne sont pas payés depuis des mois à cause d’un système informatique tout croche.

Mais, bof, c’est un détail...