/sports/jo
Navigation

De militaire à double médaillé paralympique

Coup d'oeil sur cet article

L'athlète paralympique québécois et ex-militaire de la base de Valcartier Dominique Larocque est de retour de Pyeongchang avec une médaille d'argent à son cou. Médaille qu'il a pu montrer à des dizaines de jeunes handicapés ce week-end à Québec.

Il était un des invités spéciaux de la 8e édition du Challenge hivernal au Centre sportif Marc Simoneau, un événement qui a une signification bien particulière pour lui. C'est là que son ascension a débuté.

«C'est ici que ça a commencé, se souvient Larocque. C'est la première étape pour se faire remarquer et se rendre sur l'équipe du Québec.»

PHOTO COURTOISIE/COMITÉ PARALYMPIQUE CANADIEN

Amputé d'une jambe lors d'une mission en Afghanistan en 2007, son parcours est exceptionnel. Médaillé de bronze à Sotchi, il ajoute une médaille d'argent obtenue en Corée du Sud.

«Je suis très fier de la médaille et de la performance qu'on a faite là-bas. Malheureusement, ce n'est pas tout à fait la médaille qu'on souhaitait», concède-t-il.

Qu'à cela ne tienne, il a été accueilli en héros au Centre sportif Marc-Simoneau. Il est pour plusieurs athlètes, jeunes et moins jeunes, une véritable source d'inspiration.

«Son amputation est semblable à la mienne. Quand j'ai commencé le hockey sur luge, «Dom Larocque» était une idole pour moi. Il a encore toute mon admiration», nous a raconté une jeune joueuse.

Larocque espère inculquer une notion bien précise. «Le plaisir, a-t-il lancé aussitôt. Le sport à la base, ça reste quelque chose d'amusant et parfois, avec la compétition, on oublie un peu ce côté-là.»

Comment voit-il la forte possibilité que certains de ses collègues de Valcartier soient envoyés en mission de paix au Mali?

«Les gens qui vont être déployés là sont des professionnels. Je suis certain qu'ils vont bien représenter le Canada aussi bien que j'ai pu le faire en Afghanistan. En espérant qu'il n'y ait pas de blessés», a conclu le double médaillé paralympique.

Originaire de Shannon, Dominic Laroque ne ferme pas la porte à une participation aux Jeux paralympiques de Pékin en 2022.