/sports/soccer/impact
Navigation

Béland-Goyette s’est dérouillé

SPO-IMPACT-MONTREAL
Photo Agence QMI, Joël Lemay Louis Béland-Goyette

Coup d'oeil sur cet article

Louis Béland-Goyette a joué 24 minutes dans la victoire de 1 à 0 contre le Toronto FC, il y a presque deux semaines, et ça lui a fait du bien.

« Juste avant Toronto, j’avais joué un match contre [l’Université] Laval avec les U19. Ça fait du bien d’enlever la rouille. »

Le milieu de terrain montréalais de 22 ans a participé au camp de remise en forme à Miami, mais a raté le reste de la présaison en raison d’un problème d’inflammation à un genou.

Il doit donc revenir et se battre pour obtenir des minutes dans un milieu de terrain très engorgé.

« C’est comme toutes les années, il y a beaucoup de bons milieux de terrain, il y a une saine compétition.

« Un contexte de compétition pousse tout le monde vers le haut et se pousser les uns et les autres, c’est bon pour l’équipe. »

Béland-Goyette n’a pas reçu l’appel du sélectionneur canadien John Herdman pour le match amical de la semaine dernière, mais c’était normal pour lui.

« J’aimerais être de l’équipe nationale, mais c’est compréhensible, je reviens d’une blessure. Les joueurs qui sont allés au camp avaient sept ou huit matchs dans les jambes alors que je n’en avais qu’un. »