/sacchips/zonepolcan
Navigation

«English only» sur le site internet d’Andrew Scheer

Le chef conservateur Andrew Scheer en visite au Palais de glace de Bonhomme, au Carnaval de Québec, en février 2018.
Simon Clark/Agence QMI Le chef conservateur Andrew Scheer en visite au Palais de glace de Bonhomme, au Carnaval de Québec, en février 2018.

Coup d'oeil sur cet article

Pourtant, le chef conservateur mène depuis des semaines une véritable croisade pour se faire connaître des francophones.

Il y a deux semaines, Andrew Scheer a publié une lettre ouverte dans les quotidiens de la province. Ironiquement, il a choisi pour titre: «Les conservateurs sont à l'écoute des Québécois».

Sur son site internet de député, le contenu était majoritairement en anglais, même si l’envie prenait à un internaute de cliquer sur l’onglet «français».

Pis encore, la page «À propos d’Andrew» ne s’affichait pas pour les francophones. On indiquait que «cet article est seulement disponible en anglais américain».

Le chef conservateur Andrew Scheer en visite au Palais de glace de Bonhomme, au Carnaval de Québec, en février 2018.
Capture d’écran

En entrevue éditoriale avec Le Journal la semaine dernière, le chef du Parti conservateur avait soutenu qu’il travaillait très fort pour maîtriser la langue de Molière. Il assurait suivre des cours de français chaque semaine et avoir engagé plusieurs employés francophones dans son cabinet.

Mise à jour : Toutes les pages du site ont été traduites dans les heures qui ont suivi la publication de l'article.