/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Nos auteurs

Ganevat : gourmandise naturelle à ne pas rater!

Ganevat : gourmandise naturelle à ne pas rater!

Coup d'oeil sur cet article

Désigné comme vigneron de l’année 2018 par la Revue des Vins de France, Jean-François Ganevat est devenu ces dernières années une icône du Jura.

Tant et si bien que les vins de son domaine installé à Rotalier, dans le Jura, sont devenus très difficiles à trouver. Ses vignes ne pouvant pallier la demande, Jean-François et sa sœur ont eu la brillante idée de lancer une activité de négoce où ils achètent les raisins à des amis vignerons qui adoptent la même philosophie à la vigne (bio et biodynamie). Les vins profitent évidemment des mêmes soins au chai par le maître vigneron.

Vient ainsi de débarquer la cuvée Madelon 2016 du nom de l'épouse de Guignol, la célèbre marionnette lyonnaise qui a probablement marqué l’enfance de Ganevat. En cherchant un peu sur le Web, on trouve que Madelon « avait un caractère bien trempé, parfois acariâtre, qui s’est adouci au fil des années ». Or, c’est curieusement ce qui se passe avec le vin!

Composé de 75% de gamay provenant de la région de Morgon dans le Beaujolais, et de 25 % de vieux cépages du Jura (trousseau et enfariné (ça ne s’invente pas!) en franc de pied), le vin est obtenu par macération semi-carbonique puis élevé 10 mois en cuve tronconique. Pas un pet de soufre n’est ajouté. On est donc sur du vin nature. Et ça se sent! En ouverture, le nez est très « rentre-dedans », pour ne pas dire repoussant avec des notes d’allumette et de... caca de poule. On devine une impression fruitée, mais il faut avoir été initié au vin nature. La bouche est pourtant toute autre. Tellement qu’on se demande comment ça peut sentir si fort et être aussi agréable à boire! C’est léger, gourmand à souhait, très énergique, souple et précis.  Finale sapide et fruitée. Indice de picolabilité très élevé! Sachez tout de même que la Madelon s’est montrée nettement plus sage au nez le lendemain, sans rien perdre de fraîcheur et de vigueur en bouche. Jolies notes de framboise, de réglisse et d’épices. La carafe s’impose! Une bonne heure, voire deux. Il faut par contre s’assurer de le servir assez frais, autour de 14 °C.    

Madelon 2016, Anne & Jean-François Ganevat, Vin de France

41,00$ - Code SAQ 12884237 – 12 % - 1,2 g/l - *** ½ $$$ ½

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.