/news/education
Navigation

Le Cégep de Sherbrooke souhaite offrir une formation sur la culture du cannabis

culture cannabis chanvre
Photo d'archives, courtoisie Hydropothecary

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Le Cégep de Sherbrooke souhaite éventuellement offrir une formation sur la culture du cannabis.

La direction est encore à l’étape de la réflexion. Ni la forme ni le contenu du programme n’ont encore été déterminés.

La volonté du Cégep de Sherbrooke s’inscrit dans le même sens que celle du Cégep de l’Outaouais, de Gatineau, qui espère offrir prochainement un diplôme d’études collégiales en culture du cannabis. D’autres initiatives du genre ont notamment été recensées au Nouveau-Brunswick.

Les entreprises sont nombreuses en Estrie à attendre leur licence de Santé Canada. On peut penser notamment à MYM Neutraceutical à Weedon, qui projette d’avoir besoin de 400 employés au cours des prochaines années, et à Neptunes Technologies à Sherbrooke, qui change de créneau et veut produire du cannabis d’ici l’automne.

Il y a aussi Canopy Growth qui veut s’installer à Saint-Lucien, près de Drummondville, dans le Centre-du-Québec.

Les besoins en main-d’œuvre pourraient être importants. Cette formation au Cégep de Sherbrooke répondrait à une éventuelle demande.

Trop tard?

Selon José Dominguez, expert en cannabis et partenaire chez Canbeba en Ontario, cette formation est une bonne nouvelle pour les entreprises qui gagneraient ainsi trois à quatre semaines pour rendre leurs employés prêts à travailler.

Toutefois, il a l’impression que le Québec se réveille un peu trop tard. «Nous avons déjà cinq ans d’expertise. Actuellement, on ne cherche pas madame ou monsieur Tout-le-Monde pour faire pousser le cannabis. On a besoin de personnes avec de l’expertise dans d’autres domaines», a expliqué José Dominguez.

L’échéancier du Cégep de Sherbrooke n’est pas connu. Si elle va de l’avant, l’institution collégiale devra déposer une demande formelle auprès du ministère de l’Éducation, une fois la formation définie.