/entertainment/music
Navigation

Travis Cormier au Centre Bell avec Bon Jovi

L’ancien finaliste de l’émission La Voix assurera une des premières parties du célèbre groupe américain

ART-LA VOIX
Photo d'archives, Agence QMI Travis Cormier et la formation montréalaise The Record Breakers assureront les premières parties des deux concerts de la tournée This House Is Not For Sale du groupe américain Bon Jovi à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Travis Cormier s’apprête à réaliser son rêve d’enfance. Le rockeur montera sur la scène du Centre Bell la semaine prochaine en première partie du concert de Bon Jovi. « C’est la chance d’une vie. Je n’arrive toujours pas y croire », confie le chanteur.

Travis Cormier avait peine à contenir son enthousiasme en entretien avec Le Journal, vendredi après-midi. Ayant appris la nouvelle peu avant minuit la veille, il n’avait pas fermé l’œil depuis.

« Aussitôt que j’ai reçu le message m’annonçant que j’étais pris, je me suis mis à envoyer des courriels à mon band, à essayer de tout organiser. Je suis resté debout toute la nuit. C’est une opportunité extraordinaire, alors je veux que tout soit parfait », explique-t-il, joint par téléphone pendant les répétitions en vue du concert de jeudi soir.

Plus tôt ce mois-ci, le célèbre groupe américain Bon Jovi organisait un concours permettant à des artistes montréalais de se produire en première partie de ses deux concerts au Centre Bell de Montréal.

Travis Cormier montera donc sur scène jeudi soir alors que, la veille, c’est la formation The Record Breakers qui s’assurera de réchauffer la foule avant l’arrivée du groupe américain.

Titres inédits

Pour l’occasion, Travis Cormier prévoit interpréter en primeur quatre titres qui se retrouveront sur son tout premier album à paraître prochainement.

Cet opus a d’ailleurs été enregistré par Bob Rock, producteur ayant notamment travaillé avec Bon Jovi dans le passé.

« Je n’aurais pas pu imaginer une meilleure occasion pour présenter mes nouvelles chansons. Je vais essayer d’impressionner les fans de Bon Jovi, c’est certain. Mais je veux aussi impressionner le groupe lui-même », explique-t-il en riant.

« Bon Jovi a toujours été mon groupe préféré depuis que je suis enfant. J’ai fait Bed of Roses en demi-finale à La Voix, je fais un medley de leurs chansons dans mes concerts et je chante Wanted Dead or Alive en duo avec Éric Lapointe dans ses spectacles ajoute-t-il. Ils ont été une de mes plus grandes influences. Alors là, de savoir que ces gars-là vont entendre mes chansons... C’est surréel. »

Pour The Record Breakers, attendus en ouverture du concert de mercredi, il s’agira de la première apparition devant une foule aussi imposante que celle attendue au Centre Bell. Les cinq membres de la formation, tous âgés de 18 à 20 ans, se sont déjà produits au Club Soda, dont la capacité est d’un peu moins de 1000 personnes.

The Record Breakers
Photo courtoisie, Valerie Provost
The Record Breakers

 

Plus excités que stressés

« Oui, c’est stressant. Mais on est surtout excités », confie le bassiste Devan Meisner, joint vendredi alors que le groupe faisait les boutiques pour dénicher leurs nouveaux habits de scène.

Avec un premier album attendu plus tard ce printemps, la formation espère bien pouvoir recruter de nouveaux fans dans les gradins du Centre Bell. Ils présenteront donc des chansons qui figureront sur ce disque aux influences pop, rock et country.

« C’est le genre d’événement qui peut avoir un impact majeur sur notre carrière et nous ouvrir plusieurs portes. Une chose est certaine : c’est le début de notre aventure », avance Meisner.

► La tournée This House Is Not For Sale de Bon Jovi s’arrêtera au Centre Bell mercredi et jeudi.