/news/society
Navigation

Une piquerie d’Hochelaga-Maisonneuve officiellement fermée

Coup d'oeil sur cet article

La tristement célèbre piquerie du 3629, rue Sainte-Catherine Est, dans l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, endommagée il y a quelques jours par un incendie, est officiellement fermée.

Vendredi, TVA Nouvelles a constaté que le bâtiment était placardé et cadenassé.

En septembre dernier, en pleine crise du fentanyl, J.E. avait eu accès au «crackhouse» d’Hochelaga-Maisonneuve, réputé pour accueillir des consommateurs de crack et d’héroïne.

En raison de sérieux problèmes d’insalubrité, l’arrondissement n’a eu d’autre choix que d’intervenir pour forcer la fermeture de la maison de chambres. Les locataires, soutenus par des intervenants sociaux du milieu, ont eu quelques mois pour se trouver une nouvelle adresse.

Si on a réussi à chasser les locataires, plusieurs anciens occupants flânent encore dans le secteur; une femme proposait encore d’ailleurs ses services sexuels aux automobilistes vendredi.

Sur un banc de parc, deux ex-locataires rencontrés par TVA Nouvelles ont soutenu que la fermeture de la piquerie n’est pas la solution et qu’on ne fait que déplacer le problème ailleurs. Plusieurs citoyens du quartier se réjouissent toutefois de la fermeture de l’immeuble.

L’arrondissement souhaite maintenant que le bâtiment soit rénové afin d’offrir des chambres à prix modique aux futurs locataires.