/news/currentevents
Navigation

Il monte en grade avec les Hells

Une étoile montante de l’organisation a reçu ses « patches » après avoir été visée par des perquisitions

Coup d'oeil sur cet article

Les Hells Angels viennent de récompenser une de leurs étoiles montantes, quelques jours après que cette recrue de la bande a été la cible d’une vaste opération policière.

Daniel André Giroux a été observé par des policiers alors qu’il portait sa nouvelle veste de membre « full patch » de la division de Montréal, plus tôt ce mois-ci, a appris Le Journal.

Le plus récent promu du club de motards arborait ses couleurs lors d’un rassemblement de motards à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, une province des Maritimes où les Hells ont fondé une première section en 2016.

Enquête antidrogue

Selon nos informations, Giroux, 47 ans, a reçu sa promotion au début de mars quand les Hells ont discrètement souligné le 21e anniversaire de leur division South, sur la Rive-Sud.

Celui qu’on surnomme « Grand Dan » dans le milieu interlope remplace ainsi Benoit « Brutus » Charron, dont il était un proche, parmi les membres de la division montréalaise des Hells. Charron est décédé subitement il y a trois mois, des suites d’une maladie.

<b>Benoit charron</b></br>
<i>Décédé</i>
Photo courtoisie
Benoit charron
Décédé

Giroux serait aussi l’un des hommes de confiance du leader présumé de la bande, Mario Brouillette.

Cabanes à pêche

Les policiers le soupçonnent toutefois de jouer un rôle clé dans la distribution de cocaïne pour un important réseau de présumés trafiquants visés par le projet d’enquête Objection.

Le 22 février dernier, Daniel André Giroux se préparait à se rendre à l’aéroport Montréal/Trudeau pour partir en voyage en République dominicaine quand l’Escouade nationale de répression contre le crime organisé (ENRCO) est débarquée chez lui, à Saint-André-d’Argenteuil.

Munis d’un mandat de perquisition, plusieurs policiers ont fouillé sa résidence en plus de faire de même au Centre de pêche sur glace, un commerce dont Daniel André Giroux est propriétaire dans cette même municipalité des Laurentides.

La brigade policière y a notamment saisi plusieurs dizaines de milliers de dollars cachés dans des cabanes à pêche louées par l’entreprise du motard.

Aucune accusation ne pèse contre Giroux, qui occupait toujours le rang de « prospect » des Hells lors de ces perquisitions, ni contre la demi-douzaine de ses confrères également visités par l’ENRCO.

70 perquisitions

En trois mois d’enquête, les policiers ont notamment saisi pour plus de 3 millions de dollars en argent comptant et en stupéfiants lors de 70 perquisitions.

L’une de ces fouilles a été menée le 20 mars dans une modeste résidence à Saint-Charles-sur-Richelieu, où les Hells de la division South ont récemment établi leur nouveau repaire.


Le casier judiciaire de Daniel André Giroux recèle des condamnations en matière de violence, d’armes à feu et de production de cannabis. Ces crimes lui ont notamment valu un séjour au pénitencier à sécurité maximale de Donnacona, entre 2001 et 2002.