/news/politics
Navigation

Jagmeet Singh songe à se présenter à Montréal

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a partagé sur Twitter une photo de sa visite à la boulangerie juive Montreal Matzoh Bakery, la semaine dernière dans Outremont, en compagnie de son prédécesseur Thomas Mulcair.
PHOTO TIRÉE DE TWITTER / JAGMEET SINGH Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a partagé sur Twitter une photo de sa visite à la boulangerie juive Montreal Matzoh Bakery, la semaine dernière dans Outremont, en compagnie de son prédécesseur Thomas Mulcair.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le chef du NPD, Jagmeet Singh, est ouvert à l’idée de remplacer son prédécesseur Thomas Mulcair lors de l’élection partielle fédérale à venir dans Outremont.

« C’est une opportunité qui se discute », a confirmé mardi la directrice adjointe des communications du Nouveau Parti démocratique (NPD), Sarah Andrews.

« Il est ouvert à prendre des conseils sur toutes les opportunités qui se présentent. »

M. Singh évalue « les pour et les contre » d’une candidature à Montréal, mais il ne prendra aucune décision finale avant le lancement de l’élection partielle, dit-on.

Outremont

L’avocat torontois était justement de passage dans l’arrondissement d’Outremont, à Montréal, la semaine dernière.

Des photos publiées sur Twitter montrent qu’il a visité une boulangerie traditionnelle juive en compagnie de l’ancien chef du NPD Thomas Mulcair.

M. Mulcair a annoncé qu’il enseignera à l’Université de Montréal en septembre. Son parti s’attend à sa démission après la fin de la session parlementaire, le 9 juin, sinon avant la fin de l’été.

Cela déclenchera une élection partielle dans la circonscription montréalaise qu’il représente depuis 2007.

Le chroniqueur Bernard Drainville a évoqué mardi sur les ondes du 98,5 FM que son remplaçant à la tête du NPD, Jagmeet Singh, est en réflexion pour tenter de prendre aussi son siège de député dès cet automne.

Un siège

M. Singh a été élu à la tête du NPD il y a six mois, alors qu’il était un élu provincial en Ontario. Il a quitté son poste de député et cherche depuis une manière de se faire élire au fédéral.

Outremont est une circonscription chère au parti, qui la détient depuis 11 ans et où se trouve une importante organisation locale.