/finance/business
Navigation

Programme d’intégration au travail pour handicapés: Walmart veut réengager les employés handicapés

La mesure vise tous les magasins à travers la province

Walmart
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La compagnie Walmart fait marche arrière et invite tous les anciens participants de son programme pour l’intégration des personnes atteintes de déficience intellectuelle qui ont été renvoyés la semaine dernière à reprendre leurs emplois.

« L’ensemble des anciens participants du programme qui souhaitent revenir en succursale sous les mêmes conditions qui étaient offertes auparavant sont invités à le faire », a confirmé l’entreprise par courriel.

Cette mesure concerne toutes les succursales au Québec qui participaient à son programme, précise Walmart.

« Nous sommes toujours en discussion avec les agences locales pour déterminer les meilleures solutions pour chaque personne », indique la compagnie en ajoutant que d’autres détails seront publiés sous peu.

Prudence

Des parents de jeunes adultes atteints de déficience intellectuelle semblaient toutefois sceptiques par rapport à la nouvelle.

« On attend de voir ce qu’ils ont à offrir », confie la mère d’un jeune adulte qui a perdu son emploi chez Walmart, Marie Boisvert.

« C’est facile de s’excuser maintenant qu’ils ont vu le tollé que ça a soulevé. Mais tant mieux si ça a pu donner une place [dans les médias] à la déficience intellectuelle », lance une autre mère d’un ancien employé de l’entreprise, Chantal Vincent.

Au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-Centre-du-Québec, on confirme que des discussions ont eu lieu avec la compagnie, mais les détails de l’entente qui permettrait aux anciens employés de revenir ne sont pas encore connus.

En attente

« On est en attente de connaître les modalités par lesquelles les personnes pourraient reprendre leurs emplois », explique la porte-parole Geneviève Jauron.

Des démarches sont déjà en cours depuis une semaine pour trouver du travail aux anciens employés de Walmart, et l’offre de la compagnie américaine de les reprendre sera considérée comme celles d’autres entreprises qui se sont offertes pour les embaucher, ajoute-t-elle.

Walmart a annoncé la semaine dernière la fin de son programme favorisant l’intégration des personnes avec une déficience intellectuelle ou un spectre de l’autisme.

Cette décision a été largement décriée par de nombreux intervenants et personnalités publiques y compris l’animateur Charles Lafortune et le premier ministre Philippe Couillard, et l’entreprise s’est ensuite excusée de la confusion créée par cette annonce.