/weekend
Navigation

Une enquête menée par un jeune autiste

Une enquête menée par un jeune autiste
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le Théâtre Duceppe s’apprête à présenter la pièce Le bizarre incident du chien pendant la nuit, tirée du best-seller de l’auteur britannique Mark Haddon.

La pièce, qui a connu le succès tant à New York qu’à Londres, se penche sur l’histoire d’un jeune autiste qui tente d’élucider le meurtre du chien de sa voisine.

« J’ai été très interpellé par la lecture de ce livre », lance la tête d’affiche­­­ Sébastien René, à propos du roman The Curious Incident of the Dog, de Mark Haddon, paru en 2003. Le jeune acteur que l’on a récemment vu au théâtre dans Les Fourberies de Scapin et dans Harold et Maude, présentée la saison dernière également chez Duceppe, jouera un jeune autiste de 15 ans. On parle de lui comme un jeune acteur, pourtant, Sébastien René est âgé de 35 ans. À l’évidence, il ne les fait pas.

Jouer un jeune autiste semble d’ailleurs un rôle fait sur mesure pour lui. Déjà, parce qu’on l’a vu dans le rôle d’un jeune handicapé dans le film Starbuck. Mais aussi parce qu’il se retrouvera en terrain connu dans l’univers des personnes atteintes d’autisme.

« Ma tante gardait cinq autistes à la maison, confie le comédien. J’ai baigné là-dedans très jeune. »

Quant à la pièce créée en 2010 par Simon Stephens et récompensée de sept Laurence Olivier Awards et cinq Tony Awards, elle a aussi pris l’affiche en France. Néanmoins, les Montréalais auront droit à une toute nouvelle traduction, signée Maryse Warda.

Un chien tué

La pièce tourne autour du meurtre de Wellington, un chien appartenant à Mme Shears, une voisine, et qui a reçu un coup de fourche mortel, et de Christopher Boone, jeune autiste surdoué qui excelle en mathématiques. Il fait constamment des listes et des plans en plus de fantasmer sur Sherlock Holmes.

« Christopher veut non seulement savoir qui a tué le chien, mais aussi découvrir pourquoi quelqu’un a commis un tel geste », indique Sébastien René, qui sera entouré sur scène par une belle brochette d’acteurs, dont Normand D’Amour qui interprétera son père et Catherine Proulx-Lemay, sa mère.

Un enfant courageux

Bien qu’il soit déstabilisé par les gens, Christopher fera preuve de courage, souhaitant investiguer afin de trouver le coupable. « Son père veut qu’il cesse d’enquêter », révèle le comédien. Mais cela ne sera pas suffisant pour freiner son envie d’élucider ce meurtre. D’autant plus que Christopher a été vu sur les lieux du drame et plusieurs croient qu’il serait le tueur. « Christopher a été le premier à trouver le chien blessé qui est mort dans ses bras », annonce-t-il.

Il voudra coûte que coûte prouver son innocence, même s’il doit défier l’autorité de son père et surmonter sa difficulté à affronter les autres. Chemin faisant, il découvrira toute la vérité sur sa mère qu’il croyait morte.

« Il va partir seul pour Londres en train pour poursuivre son enquête et tenter de retrouver sa mère », conclut Sébastien René.

Le bizarre incident du chien pendant la nuit

Auteur : Simon Stephens

Traduction : Maryse Warda

Mise en scène : Hugo Bélanger

Distribution : Stéphane Breton, Normand D’Amour, Catherine Dajczman, Lyndz Dantiste, Milva Ménard, Catherine Proulx-Lemay, Adèle Reinhardt, Sébastien René, Philippe Robert et Cynthia Wu-Maheux

Du 11 avril au 19 mai

Au Théâtre Duceppe