/24m/city
Navigation

Plante persiste sur le port du hijab ou du turban au SPVM

Plante persiste sur le port du hijab ou du turban au SPVM
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la controverse et les critiques autour de l’idée d’autoriser le port du hijab ou du turban chez les agents du SPVM, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, maintient sa position.

Dans le cadre d’une mêlée de presse à l’hôtel de ville, mercredi, TVA Nouvelles a relancé la mairesse qui se défend d’être à l’origine de ce débat en déclarant il y a une semaine qu’elle était d’accord avec l’idée.

«C'est une question qui est sensible, ça touche les Québécois, les Québécoises, les Montréalais, les Montréalaises. Il faut entendre que ça les interpelle», a simplement déclaré la mairesse.

C'est le conseiller municipal Marvin Rotrand qui a ramené le sujet dans l'espace public en affirmant qu'il fallait permettre à ces agents qui le désireraient malgré l'uniforme réglementaire des policiers.

La mairesse s'était alors dite favorable et ouverte à l'idée tandis que le premier ministre a affirmé que la balle était dans le camp du SPVM. Son porte-parole a dit que l'organisation n'était pas fermée à étudier l'idée, si un agent en faisait la demande.