/entertainment/tv
Navigation

Unité 9 adopte la méthode douce

La sixième saison du drame carcéral prend fin de manière inédite

Le mystère entourant la lettre reçue par Jeanne (Ève Landry), en toute fin d’épisode, monopolisera sans doute les conversations.
Photo courtoisie Vero Boncompagni/Radio-Canada Le mystère entourant la lettre reçue par Jeanne (Ève Landry), en toute fin d’épisode, monopolisera sans doute les conversations.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir mis en scène une possible évasion, une tentative de suicide, une violente attaque au stylo bille et plusieurs effusions de sang, Danielle Trottier a choisi une approche beaucoup plus douce pour clôturer la sixième saison d’Unité 9 hier soir.

Jointe au téléphone, l’auteure confirme qu’elle voulait explorer d’autres avenues cette année. « Des coups de couteau, des crayons dans l’œil, des hélicoptères... J’ai toujours fait des finales très physiques. Cette fois, c’est beaucoup plus intérieur. »

Pour une série souvent accompagnée de mises en garde visant à protéger les sensibilités en raison de scènes difficiles à regarder, cette conclusion avait quelque chose d’étonnant.

Marco Choquette (Mathieu Baron) remettra-t-il sa démission à Normand Despins (François Papineau) ?
Photo courtoisie Vero Boncompagni/Radio-Canada
Marco Choquette (Mathieu Baron) remettra-t-il sa démission à Normand Despins (François Papineau) ?

« Les autres saisons m’amenaient naturellement à écrire des finales plus spectaculaires, explique Danielle Trottier. Si c’est cohérent avec tout ce qui se passe, je vais y aller. Mais quand ce n’est pas pertinent, non. Je respecte beaucoup trop mes personnages pour créer des rebondissements de façon artificielle. »

La lettre

Sans grand coup d’éclat, cet ultime épisode, présenté à ICI Radio-Canada Télé, a laissé plusieurs questions en suspens, une technique éprouvée pour assurer la fidélité des téléspectateurs jusqu’en septembre. Est-ce que Marco Choquette (Mathieu Baron) va démissionner ? Est-ce qu’Henriette (Danielle Proulx) va obtenir sa libération ? Est-ce que Suzanne (Céline Bonnier) va retourner en prison ?

Le mystère qui risque d’alimenter la majorité des conversations des fans du drame carcéral au cours des prochains mois concerne toutefois (alerte au divulgâcheur) la lettre transmise à Jeanne en toute fin d’heure. Une missive acheminée par quelqu’un qu’elle préférerait ne jamais revoir : son deuxième agresseur durant l’effroyable viol collectif qu’elle a subi chez son frère et duquel elle est ressortie brisée et enceinte. L’homme avait participé au crime à contrecœur, sous les menaces du véritable instigateur.

La réaction de Jeanne provoquera sans doute des centaines de théories quant au contenu du message. « Jeanne est terrorisée, précise Danielle Trottier. Elle ne sait pas ce qui va arriver. »

Performances d’actrices

Ce nouvel épisode a encore une fois permis aux comédiennes d’Unité 9 de briller, à commencer par Danielle Proulx, qui s’est montrée fort touchante durant l’audience d’Henriette. Ses larmes de joie en réaction au témoignage de Marie (Guylaine Tremblay) étaient particulièrement communicatives.

Suzanne (Céline Bonnier) retournera-t-elle en prison après s’être fait prendre à voler ?
Photo courtoisie Vero Boncompagni/Radio-Canada
Suzanne (Céline Bonnier) retournera-t-elle en prison après s’être fait prendre à voler ?

Quant aux nouveaux personnages débarqués à Lietteville au cours des derniers mois, Macha Vallières (Hélène Florent) et Eyota Standing Bear (Natasha Kanapé Fontaine), ils seront développés l’automne prochain, promet Danielle Trottier.

« Je ne pouvais pas précipiter les affaires, note la scénariste, qui a presque fini d’écrire la septième saison. Les gens vont apprendre à les connaître. Ça ne veut pas forcément dire qu’on va expliquer le crime qu’elles ont commis. Ce qui m’a toujours intéressée, c’est le présent des détenues, leur cheminement. »


♦ Unité 9 a perdu son titre de série la plus regardée cette année. Avec une moyenne de 1 564 000 téléspectateurs, elle arrive 2e derrière Fugueuse, qui a rallié 1 606 000 fidèles cet hiver, selon les données confirmées de Numéris.