/news/currentevents
Navigation

Elle ira en prison pour un accident volontaire

Elle roulait à 165 km/h en sens inverse sur l’autoroute

Coup d'oeil sur cet article

Une femme de Lachute qui a blessé trois personnes en voulant s’enlever la vie en voiture vient d’écoper de 30 mois de prison et d’une interdiction de conduire pendant trois ans.

« Je voulais aller rejoindre ceux que j’aime... Ils sont en haut », avait déclaré l’accusée à des témoins, peu de temps après avoir percuté un autre véhicule sur l’autoroute, indique-t-on dans les documents de cour.

Sophie Racine, 37 ans, a récemment plaidé coupable à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies par la drogue, d’avoir causé des lésions corporelles à trois personnes, de conduite dangereuse, de non-respect des conditions et d’avoir conduit malgré une interdiction de le faire.

À 165 km/h sur l’autoroute

Le 7 juillet, vers 18 h, Mme Racine avait pris le volant après avoir consommé du cannabis et de la méthamphétamine. Elle se trouvait alors dans un état psychotique, peut-on lire dans le jugement.

La femme s’était retrouvée en sens inverse sur l’autoroute 50 à Grenville-sur-la-Rouge et avait atteint une vitesse de 165 km/h.

Jusqu’à ce qu’elle percute un autre véhicule et finisse sa course dans le fossé après avoir fait un capotage. Trois des quatre occupants de l’autre automobile ont subi d’importantes blessures.

Trois blessés

La Française Lorine Dumas, 20 ans, était en voyage au Québec lors de l’incident. Elle a subi une fracture du bassin et du nez, et a reçu 50 points de suture au visage. Elle a dû passer un mois en centre de réadaptation pour réapprendre à marcher.

Marc-André Bédard, qui avait 24 ans lors de l’accident, a subi deux fractures au bassin et des déchirures au genou qui ont nécessité deux interventions chirurgicales.

La troisième victime, Christian Adam, a subi des blessures plus légères.

« Bien que l’accusée ait été dans un état de psychose toxique au moment des événements [...], le tribunal est d’avis que cela n’atténue en rien sa culpabilité [...] : elle a choisi de consommer et de prendre son véhicule », a indiqué la juge Sandra Blanchard dans son jugement.

En plus des 30 mois d’emprisonnement et de l’interdiction de conduire pendant un peu plus de trois ans à sa sortie du pénitencier, Mme Racine sera en probation pour une période de trois ans.

– Avec la collaboration de Christian Plouffe