/news/currentevents
Navigation

Trafic de cocaïne: huit ans de prison pour Mélina Roberge

Elle a été arrêtée pour importation de coke en Australie

Mélina Roberge pourrait demander une libération conditionnelle en mai 2021.
Photo tirée de Facebook  Mélina Roberge pourrait demander une libération conditionnelle en mai 2021.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir avoué sa participation à une vaste opération d’importation de cocaïne, la Québécoise Mélina Roberge a été condamnée tôt ce matin à huit ans de prison par un tribunal australien.

C’est en pleurant silencieusement qu’elle a accueilli sa sentence, rapporte le site internet News.com.au.

Elle pourrait demeurer derrière les barreaux jusqu’en 2024, puisque le début de sa peine a été fixé au 27 août 2016, journée de son arrestation avec deux autres complices en possession de 95 kilos de cocaïne.

La Granbyenne de 24 ans ne pourra pas obtenir de libération conditionnelle avant mai 2021, soit après quatre ans et neuf mois de détention.

Lorsque Roberge avait plaidé coupable le mois dernier, elle avait admis qu’elle savait qu’elle prenait part à une opération d’importation de cocaïne, mais refusait de nommer le « sugar daddy » qui l’avait incitée à s’embarquer dans son périple autour du monde, durant lequel elle multipliait les clichés dans des paysages paradisiaques.

En croisière

En novembre, son amie Isabelle Lagacé, 30 ans, qui partageait la même cabine sur le navire de croisière Sea Princess, avait écopé de sept ans et demi de prison.

Elle pourrait bénéficier d’une libération conditionnelle dès février 2021.

Les deux femmes s’étaient fait prendre avec 35 kilos de cocaïne camouflés dans leurs bagages.

Un autre Québécois, le sexagénaire André Jorge Tamine, avait aussi été arrêté avec 60 kilos de coke à l’arrivée du trio en Australie. Il fera face à la justice l’automne prochain.

– Avec l’Agence QMI