/news/politics
Navigation

L'ex-maire de Lacolle doit rembourser plus de 900$

Roland-Luc Béliveau
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

La Commission municipale du Québec a rendu publique une décision dans laquelle elle ordonne à l'ex-maire de Lacolle, Roland-Luc Béliveau, de rembourser à la municipalité la somme de 114,39$ qu'il a reçu indûment à titre de remboursement pour des repas.

La Commission impose aussi à M. Béliveau le remboursement de son salaire et de tous autres avantages reçus en tant que maire pour 17 journées. Le total de la facture s'élève à 798,68$.

Parmi les manquements retenus, il est expliqué que Roland-Luc Béliveau a fait l'achat de paires de bottes imperméables pour deux employés municipaux.

La preuve démontre toutefois que ces employés n'ont jamais demandé ces bottes et qu'elles n'ont jamais été portées par ceux-ci. Habituellement, l'achat de bottes de travail est effectué à la demande du responsable des travaux publics ou du directeur général avec l'autorisation du conseil municipal.

«Ces sanctions sont justes et appropriées eu égard aux manquements et aux circonstances particulières de ce dossier et auront un effet dissuasif suffisant», écrit la Commission.

Parmi les facteurs aggravants retenus, on écrit que M. Béliveau devait donner l'exemple, qu'il refuse encore aujourd'hui de reconnaître que son comportement est répréhensible et qu'il utilisait sans droit une carte de crédit Visa de la municipalité émise au nom d'un employé ayant quitté ses fonctions.