/news/currentevents
Navigation

Une quarantaine de personnes à la rue: durs lendemains à Trois-Rivières à la suite d'un incendie

Une pelle mécanique a rapidement été appelée en renfort pour détruire l'immeuble à condo de la rue Charles-Le Gardeur à Trois-Rivières.
Capture d'écran TVA Nouvelles Une pelle mécanique a rapidement été appelée en renfort pour détruire l'immeuble à condo de la rue Charles-Le Gardeur à Trois-Rivières.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | C'est la désolation au lendemain du feu qui a complètement ravagé mercredi un immeuble à condos de la rue Charles-Le Gardeur à Trois-Rivières.

Quarante personnes se retrouvent à la rue à la suite de cet incendie. Les enquêteurs du service de la Sécurité incendie et sécurité civile étaient de retour sur place, jeudi, pour tenter de déterminer les causes de l'incendie. Pour l'instant, les autorités privilégient la thèse de l'accident, mais aucune hypothèse n'est officiellement écartée.

Une pelle mécanique a rapidement été appelée en renfort pour détruire l'immeuble à condo de la rue Charles-Le Gardeur à Trois-Rivières.
Capture d'écran TVA Nouvelles

Durant leur intervention, les pompiers ont dû évacuer le bâtiment en flammes parce que des sections du plancher s'effondraient. C'est pour cette raison que la pelle mécanique a rapidement été appelée en renfort.

«On ne voulait pas perdre un pompier, c'était dangereux», a indiqué le directeur du service de la Sécurité incendie et sécurité civile de la Ville de Trois-Rivières, Dany Cloutier.

Les gens de l'immeuble voisin ont regagné leurs condos. Ils ont été évacués à deux reprises mercredi en raison de l'intense fumée qui se dégageait du brasier.

Une pelle mécanique a rapidement été appelée en renfort pour détruire l'immeuble à condo de la rue Charles-Le Gardeur à Trois-Rivières.
PHOTOS envoyées par Jérémie Nadeau

«Quand j'ai ouvert le store, j'ai vu le toit qui flambait. On est sortis et on a été pris en charge», a indiqué Carol Tremblay, un voisin.

L'immeuble incendié pourrait être reconstruit. Pour le moment, les sinistrés sont logés dans un hôtel de Trois-Rivières ou chez des proches.