/weekend
Navigation

Une soirée de fête pour les Petits Violons et un grand opéra

Le violoncelliste Stéphane Tétreault
Photo courtoisie, Luc Robitaille Le violoncelliste Stéphane Tétreault

Coup d'oeil sur cet article

Pour que les plus jeunes décident de jouer d’un instrument, et qui sait d’emprunter la voie royale de l’instrumentiste, il faut de la motivation et des gens passionnés. Fondés en 1965 par le violoniste et pédagogue Jean Cousineau, les Petits Violons nous invitent à leur soirée-bénéfice avec le violoncelliste Stéphane Tétreault. Avant de tirer sa révérence, le chef d’orchestre Marc David et l’Orchestre symphonique de Longueuil présenteront, en version opéra concert, l’immense Carmina Burana.

Depuis plus de vingt ans, nous suivons assidûment l’évolution des Petits Violons. À l’heure où certaines écoles de musique ont bien du mal à survivre, quand ce n’est pas la fermeture complète des portes, il faut absolument soutenir la formation des Petits Violons. Grâce au fondateur Jean Cousineau, visionnaire et amoureux des arts, combien de musiciens et musiciennes ont façonné leur apprentissage, avec une méthode éprouvée? Pour donner un enseignement adéquat et payer les professeurs, cela tombe sous le sens qu’il faut un minimum d’argent, d’où ce concert-bénéfice. Le mardi 24 avril, à partir de 18 h au Club Mont-Royal, la violoniste Marie-Claire Cousineau qui a pris la relève de son papa recevra le violoncelliste de l’heure : Stéphane Tétreault. En compagnie des Petits Violons, la soirée se déroulera sous le signe de la musique classique pure, avec un jeune interprète qui rayonne sur la scène internationale. Si vous ne pouvez y être, tous ces jeunes artistes souffleront les 53 bougies de leur fondation, le dimanche 6 mai à 16 h, à la salle Pierre-Mercure du centre Pierre-Péladeau.

Un opéra concert majestueux

Le chef d’orchestre Marc David
Photo courtoisie, Denis Germain
Le chef d’orchestre Marc David

Le mercredi 25 avril, à 20 h, au Théâtre de la Ville de Longueuil, le chef d’orchestre Marc David, ses musiciens et interprètes nous offriront le spectaculaire Carmina Burana ! de Carl Orff. Avec des textes qui mêlent le latin et l’allemand ainsi que des chansons à boire, vous revivrez une partie des mythes de la vieille Europe. Nous retrouverons le baryton Marc Boucher, le ténor Antoine Bélanger, la soprano Raphaëlle Paquette et trois chœurs.

Nadia Labrie

Le violoncelliste Stéphane Tétreault
Photo courtoisie

★★★★ ½

Flûte passion : Schubert

Analekta|Select

En tandem avec sa sœur Annie qui est guitariste de formation (le duo Smilia), la flûtiste Nadia Labrie fait maintenant cavalier seul. Depuis très longtemps, elle mûrissait ce projet Schubert, et en voici l’aboutissement. Si nous avons tous en mémoire le travail que fit le légendaire Jean-Pierre Rampal, notre jeune flûtiste poursuit son œuvre de façon exceptionnelle. Accompagnée du fin pianiste Mathieu Gaudet, elle livre avec sobriété un récital tout en douceur, servi par de chatoyantes tonalités. Si La belle meunière fait figure de proue, nous retiendrons son amour pour la flûte.

3 concerts à surveiller

25 avril 20 h

À la Maison symphonique

  • Festival nordique
  • Œuvres de Grieg et Sibelius
  • Soliste : Augustin Hadelich, violoniste sous la direction de John Storgards

26 avril 20 h

À la Maison symphonique

  • Festival nordique
  • Contes et légendes du Nord
  • Solistes : Samian, chanteur
  • Evie Mark, Akinisie Sivuarapik, interprètes de chant de gorge inuit
  • Aussi des œuvres de Grieg et Sibelius
  • Sous la direction de John Storgards

26 avril 19 h 30

Salle Bourgie du Musée des Beaux-arts de Montréal

  • Jean Rondeau, claveciniste
  • Œuvres de Rameau, Couperin et Royer