/news/currentevents
Navigation

Piétons heurtés à Toronto: 10 morts et 15 blessés, le suspect formellement identifié

Piétons heurtés à Toronto: 10 morts et 15 blessés, le suspect formellement identifié
Photo EPA, Warren Toda

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Alek Minassian, un jeune homme de 25 ans, a semé la mort dans le nord de Toronto en fonçant sur des trottoirs et zigzaguant dans la rue sur près de 2 km, tuant 10 piétons et blessant 15 passants lundi en début d'après-midi.

Le chef de la police de Toronto, Mark Saunders, a confirmé l'identité du suspect appréhendé par la police lors d'un point de presse tenu en début de soirée lundi. L'auteur présumé de l'attaque fait face à dix chefs d’accusation de meurtre au premier degré et à 13 accusations de tentative de meurtre.

Lors de ce même point de presse, le chef Saunders a aussi annoncé que le bilan de cette attaque s'est alourdi, passant de neuf à dix morts alors qu'un des blessés a succombé à ses blessures.

Piétons heurtés à Toronto: 10 morts et 15 blessés, le suspect formellement identifié
AFP

M. Saunders a précisé que la police considère que le suspect a commis son geste délibérément. Il ne s'est toutefois pas avancé sur les motifs d'Alek Minassian et s'est gardé de qualifier l'attaque de terroriste. «Il faut encore déterminer s'il travaillait seul ou s'il faisait partie d'un groupe», a-t-il affirmé.

«La Ville de Toronto est sécuritaire ce soir», a toutefois cherché à rassurer Mark Saunders, qui était entouré du maire de Toronto John Tory et de la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne.

«C'est un incident très très tragique», a commenté cette dernière, en affirmant que l'événement ne représente pas du tout la ville de Toronto. Mme Wynne a ajouté avoir reçu les sympathies de partout au pays, incluant celles des premiers ministres Justin Trudeau et Philippe Couillard.

 

Étudiant en informatique

Le présumé responsable de cette attaque a été arrêté et placé en détention. Il a été interrogé tout au long de l'après-midi et de la soirée.

Alek Minassian, qui habite à Richmond Hill, en banlieue de Toronto, se présentait sur son compte LinkedIn comme un étudiant en informatique du collège Seneca à North York, un quartier du nord de la Ville Reine.

Le suspect de la tragédie de Toronto, Alek Minassian.
Linkedin
Le suspect de la tragédie de Toronto, Alek Minassian.

Le jeune homme a fait allusion, sur ses comptes de réseaux sociaux, a son «célibat involontaire» causé, apparemment, par le fait que des femmes ont déjà rejeté ses avances. Il a aussi affirmé que la révolution des célibataires involontaires «a déjà commencé».

 

Sécurité nationale

Le ministre de la Sécurité publique du Canada, Ralph Goodale, n'a pas souhaité spéculer sur la cause de l'événement, notamment à savoir s'il s'agit d'un attentat. «La police fournira plus de détails lorsqu'il y en aura», a-t-il simplement laissé tomber lors d'une conférence de presse.

«Il ne semble pas y avoir de lien entre la sécurité nationale et cet incident [...] selon les informations disponibles pour le moment», a-t-il ajouté en soirée, en précisant que les agences de renseignement canadiennes étaient entrées en contact avec leurs homologues à l'étranger.

Geste délibéré

L'attaque au véhicule-bélier s’est produite un peu avant 13 h 30 sur la rue Yonge, près de l’avenue Finch, dans le nord de Toronto.

L’intersection a été fermée à la circulation, tout comme la station de métro Finch qui se trouve aussi à cet endroit. Plusieurs rues devraient demeurer fermer dans les jours à venir pour permettre aux policiers de mener leur enquête.

 

Des témoins et des images semblent accréditer la thèse d'un acte volontaire.

Le véhicule, se dirigeant vers le sud sur la rue Yonge, a roulé sur le trottoir à haute vitesse sur une distance d'environ 2 kilomètres.

Piétons heurtés à Toronto: 10 morts et 15 blessés, le suspect formellement identifié
AFP

«Il fonçait dans tout. Il a détruit un banc. Si un piéton se trouvait sur le trottoir, il aurait été heurté», a dit un témoin, Jamie Eopni, qui se trouvait dans un Tim Hortons, à CP24.

Cette version a été corroborée par Ham Yu-Jin qui a assisté à la scène de son auto.

Piétons heurtés à Toronto: 10 morts et 15 blessés, le suspect formellement identifié
Capture d'écran

 

«J’ai vu la fourgonnette blanche monter sur le trottoir. J’ai entendu un gros boom et la fourgonnette a heurté un abribus et des gens», a-t-il souligné au Toronto Star.

 

La fourgonnette, identifiée aux couleurs de l'entreprise de location Ryder, s’est immobilisée sur le trottoir à environ deux kilomètres de l’intersection de l’avenue Finch, près des avenues Poyntz et Sheppard.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre le suspect, sorti de son véhicule, pointer ce qui pourrait être une arme ou un cellulaire vers un policier qui s’approche de lui en plein milieu de la rue. Le policier a toutefois fait preuve de sang-froid et a procédé à son arrestation sans ouvrir le feu.

L’avant du véhicule était lourdement endommagé selon des photos publiées sur les réseaux sociaux.

 

Piétons heurtés à Toronto: 10 morts et 15 blessés, le suspect formellement identifié
AFP

 

Réactions

Plusieurs personnalités politiques ont réagi. «Au nom de tous les Canadiens, j’offre mes plus sincères condoléances aux proches de ceux qui ont été tués, et je souhaite un rétablissement prompt et complet aux personnes blessées», a notamment indiqué le premier ministre Justin Trudeau

Le maire de Toronto John Tory a offert ses condoléances aux victimes de l'événement et a appelé la population à soutenir les premiers répondants de Toronto.

«C'est un moment où notre communauté doit se rassembler. [...] J'espère que nous allons nous rappeler que nous sommes reconnus autour du monde pour être inclusifs et tolérants», a ajouté le maire en conférence de presse.