/news/currentevents
Navigation

Attaque à Toronto: Alek Minassian avait «peur des filles», selon un ancien camarade

Alek Minassian, principal suspect de l’attaque au camion-bélier qui a fait 10 morts à Toronto
ILLUSTRATION AGENCE QMI, PAM DAVIES Alek Minassian, principal suspect de l’attaque au camion-bélier qui a fait 10 morts à Toronto

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Un ancien camarade de classe d'Alek Minassian, principal suspect de l’attaque au camion-bélier qui a fait 10 morts à Toronto, le décrit comme un être dérangé qui disait avoir peur des filles.

Ari Blaff, 24 ans, s’est rappelé qu'Alek Minassian répétait régulièrement «j'ai peur des filles», il y a des années, dans les couloirs de la Thornlea Secondary School, à Thornhill.

«C'était presque comme un slogan ou un tic», a-t-il confié mardi au Toronto Sun. Selon lui, le principal suspect de l’attaque de Toronto était peut-être atteint d'une sorte de «désordre psychologique ou social».

«Il ouvrait aussi sa chemise et se crachait dessus au milieu de la classe», a ajouté le jeune homme.

«Il était généralement seul quand je le voyais. Je ne pense pas qu'il avait beaucoup d'amis», a-t-il fait savoir.

Ari Blaff assure qu'il n'a jamais craint Minassian, qu'il n'a pas vu depuis son diplôme en 2012. Il ne souvient toutefois pas de lui comme de quelqu’un de violent.

Dans le quartier où Alek Minassian vivait avec ses parents et son frère, c’était la stupéfaction et le choc pour les voisins.

«Quand vous le voyiez, c'était comme s'il se parlait à lui-même ou quelque chose comme ça», a confié Bill, un voisin d'Alek Minassian, au «Toronto Sun».

D'autres voisins ont dit que Minassian vivait sur la rue Elmsley avec ses parents et son frère depuis peut-être huit ou neuf ans.

Colin Hellens, un voisin de longue date de la famille Minassian, a raconté qu’il l’avait vu grandir, parlant d’un être très calme et réservé la plupart du temps. Selon lui, Alek Minassian semblait être un «mec normal».

«C'est totalement incroyable, a ajouté l’homme. Tout le monde est effondré.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.