/news/currentevents
Navigation

Attaque au camion-bélier de Toronto: une intervention policière exemplaire

Coup d'oeil sur cet article

L’intervention du policier qui a procédé à l’arrestation de l’auteur présumé de l’attaque au camion-bélier de Toronto a été saluée de partout. Le policier a réussi à maîtriser Alek Minassian sans ouvrir le feu et a gardé son calme malgré les appels du suspect à le tuer.

Alors que Minassian brandissait un objet qui ressemblait à une arme et qu’il demandait au policier d’ouvrir le feu, ce dernier lui a répété à maintes reprises de se coucher et lui a finalement passé les menottes.

«Dans ce genre de situation, les facultés intellectuelles, mentales, sont optimales, a expliqué Marcel Savard, ancien responsable de la lutte antiterrorisme à la Sûreté du Québec, en entrevue au Québec Matin. Ce policier a vu l’ensemble de la situation et a jugé que sa vie n’était pas immédiatement en danger.»

Des images de la scène, enregistrées au moyen de téléphones cellulaires et du haut des airs, permettent de voir le travail du policier.

Marcel Savard souligne que l’escalade des moyens pour maîtriser l’individu était parfaite. Tout en se tenant prêt à utiliser son arme à feu, le policier a donné des directives verbales claires. En s’assurant qu’il ne mettait pas sa vie en danger, il s’est ensuite approché de Minassian avec ce qui semble être un bâton télescopique.

«On voit l’individu immédiatement, quand il voit ça, être pris au dépourvu. Il se dit que le scénario qu’il avait imaginé ne se passera pas», a résumé Marcel Savard.

M. Savard estime que cette intervention peut servir d'exemple, mais fait remarquer que chaque intervention est différente. L'issue d'une intervention dépend de la capacité du policier à évaluer le danger pour sa personne, mais aussi pour la population.

«On ne peut pas dire qu’il faut que ça se passe comme ça tout le temps, explique M. Savard. Celle-là s’est passée comme ça parce que le policier l’a bien évaluée.»

L’auteur présumé de l’attaque au camion-bélier qui a fait 10 morts et 15 blessés lundi à Toronto doit comparaître ce mardi matin au palais de justice de la ville.