/news/currentevents
Navigation

Attaque au camion-bélier à Toronto: l'auteur présumé visait-il les femmes?

Le tueur a fait référence sur Facebook à une idéologie misogyne présente sur Internet avant de passer à l’acte

Des Torontois pleurent les 10 personnes décédées lundi dans l’attaque d’un camion contre des passants, lors d’une vigile tenue non loin de la rue Yonge, lieu du drame.
Photo AFP Des Torontois pleurent les 10 personnes décédées lundi dans l’attaque d’un camion contre des passants, lors d’une vigile tenue non loin de la rue Yonge, lieu du drame.

Coup d'oeil sur cet article

La police de Toronto a confirmé mardi que les victimes de l’attaque au camion-bélier contre des piétons sont «majoritairement des femmes». Selon les premiers éléments connus sur l’auteur allégué, une grande frustration envers les femmes pourrait expliquer ses motivations.

Alek Minassian a comparu mardi, faisant face à des 10 chefs d’accusations de meurtre prémédité et de 13 pour tentative de meurtre. La police a indiqué qu’une 14e accusation allait s’ajouter éventuellement.

Une illustration de cour montre Alek Minassian lors de sa courte comparution, où il a fait face à 10 chefs d’accusation de meurtre et 13 de tentative de meurtre.
Illustration Agence QMI, PAM DAVIES
Une illustration de cour montre Alek Minassian lors de sa courte comparution, où il a fait face à 10 chefs d’accusation de meurtre et 13 de tentative de meurtre.

Les autorités se sont toutefois gardées d’établir un lien direct entre le sexe des victimes et les motifs du suspect. Toutes les victimes sont des adultes, âgées de la mi-vingtaine à plus de 80 ans.

Les identités des victimes de l’attaque ne devraient pas être dévoilées d’ici quelques jours, a estimé le coroner en chef de l’Ontario, Dirk Huyer. L’enquête devrait également s’échelonner sur plusieurs semaines.

Un ancien camarade de classe de Minassian le décrit comme un être dérangé, qui « ouvrait sa chemise et se crachait dessus en pleine classe ». Ari Blaff, 24 ans, s’est rappelé qu’Alek Minassian répétait régulièrement « j’ai peur des filles », il y a des années, dans les couloirs de la Thornlea Secondary School, à Thornhill, en banlieue de Toronto.

« C’était presque comme un slogan ou un tic, a confié au journal Toronto Sun Ari Blaff. Il était généralement seul. Je ne pense pas qu’il avait beaucoup d’amis », ajoutant qu’il ne se souvient pas de lui comme de quelqu’un de violent.

Forces armées canadiennes

Le jeune homme de 23 ans a été membre de l’armée durant deux mois, soit du 23 août au 25 octobre 2017, ont fait savoir les Forces armées canadiennes dans un communiqué.

Minassian a suivi sa formation à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC) à Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie.

Minassian n’a pas terminé sa formation de recrue et a demandé à être libéré volontairement des Forces après 16 jours.

Pour des raisons de confidentialité, les Forces armées canadiennes ne commenteront pas davantage sur le service dans l’armée d’Alek Miniassian, a précisé leur porte-parole Andrew McKelvey.

Publication énigmatique

Tout juste avant d’accomplir son sombre dessein, le suspect de l’assaut sur la rue Yonge a publié sur Facebook un message confus appelant à une «rébellion incel», un mouvement masculiniste et misogyne très présent sur Internet.

L’authenticité du message a été confirmée par Facebook Canada au Journal. Le réseau social a supprimé le profil de Minassian peu après les évènements
tragiques et dit « travailler étroitement avec les forces de l’ordre ».

— Avec l’Agence QMI

Des victimes

► Anne Marie D’Amico

Des Torontois pleurent les 10 personnes décédées lundi dans l’attaque d’un camion contre des passants, lors d’une vigile tenue non loin de la rue Yonge, lieu du drame.
Photo Twitter

 

La jeune femme de 30 ans « au cœur généreux » travaillait pour la firme d’investissement Invesco Canada et était bénévole pour Tennis Canada.

« C’est avec une profonde tristesse que Tennis Canada confirme le décès d’un membre de sa famille élargie, a commenté la fédération, mardi, sur son site web. Anne Marie a commencé à titre de chasseuse de balles et est devenue une partie intégrante de l’équipe de bénévoles, plus récemment en tant que chef de comité du contrôle du stade. »

► Dorothy Sewell

Des Torontois pleurent les 10 personnes décédées lundi dans l’attaque d’un camion contre des passants, lors d’une vigile tenue non loin de la rue Yonge, lieu du drame.
Photo Twitter via Elwood Delaney Photo

Le petit-fils de la dame de 80 ans a confirmé son décès sur les réseaux sociaux.

La femme qui habitait Toronto depuis 40 ans était « la meilleure grand-mère que l’on puisse demander. Elle avait presque autant d’amour pour les Blue Jays et les Leafs que pour sa famille », a avoué, en entrevue avec Global, Elwood Delaney.

« Je t’aime Dorothy Sewell. Nous t’aimerons toujours », a écrit l’homme résidant à Kamloops, en Colombie-Britannique.

► Chul Min Kang

Des Torontois pleurent les 10 personnes décédées lundi dans l’attaque d’un camion contre des passants, lors d’une vigile tenue non loin de la rue Yonge, lieu du drame.
Capture d'écran Global

 

Surnommé « Eddie », l’homme travaillait dans la cuisine du restaurant Copa By Sea.

Son décès a été confirmé dans une lettre aux employés, rédigée par le directeur de l’entreprise Copacabana Brazilian Steakhouse, John Paul Mannella, et qui a été obtenue par plusieurs médias.

« Il manquera à tous ceux qui le connaissaient », a souligné M. Mannella, en qualifiant son employé de « membre important de notre équipe ».

► Munir Abdu Habib Al-Najjar

► Deux Sud-Coréens

Le gouvernement sud-coréen a confirmé la mort de deux ressortissants. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.