/news/education
Navigation

Éducation à la sexualité: les cours sont adaptés à l’âge des enfants, dit Proulx

Periode des questions
Photo Simon Clark, Agence QMI Les cours d’éducation à la sexualité sont adaptés à l’âge des enfants et seront donnés dans toutes les écoles du Québec à compter de septembre prochain, prévient le ministre Sébastien Proulx.

Coup d'oeil sur cet article

Les cours d’éducation à la sexualité sont adaptés à l’âge des enfants et seront donnés dans toutes les écoles du Québec à compter de septembre prochain, prévient le ministre Sébastien Proulx.

Des dizaines de parents de la région de Montréal ont décidé de ne pas envoyer leurs enfants à l’école lundi afin de protester contre le futur cours d’éducation à la sexualité. Certains critiquent son manque de clarté, d’autres son aspect prétendument «pornographique» et «vulgaire».

Rien, toutefois, pour faire changer d’idée le ministre de l’Éducation, qui tient à ce que les élèves de la première année du primaire à la fin du secondaire reçoivent une éducation sexuelle. «C’est souhaité par la société, ça n’aurait jamais dû quitter le curriculum», a-t-il précisé mercredi, à la sortie de la réunion quotidienne des élus libéraux.

«On respecte l’âge des enfants. Il y aura ces enseignements dès septembre», a insisté Sébastien Proulx.

Dès la première année du primaire, le programme ministériel prévoit que les élèves puissent «reconnaître les situations d’agression sexuelle et les façons de se protéger».

Le ministre estime que le programme est adapté aux enfants et que l’école a la responsabilité d’outiller adéquatement les jeunes Québécois pour l’avenir.

Selon M. Proulx, les parents ne doivent pas se mettre la tête dans le sable. «J’ai rencontré des gens qui pensent que, parce qu’ils se couchent à 7 h 30, à partir de 8 heures le soir, ils sont à l’abri. Des fois, c’est dans la journée que [les enfants] ont vu, entendu ou été exposés à des situations, des discussions ou des images qui ne correspondent pas à une réalité», a-t-il renchéri.