/news/transports
Navigation

Heures supplémentaires à la STM: 1500 employés gagnent au moins 100 000 $

Rétroviseurs STM
Photo d'archives Zacharie Goudreault

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Près de 200 employés de plus que l'année précédente ont empoché plus de 100 000 $ en 2017 à la Société de transport de Montréal (STM) en raison des heures supplémentaires causées par un manque de main-d'oeuvre.

En 2017, 1518 employés de la STM ont gagné plus de 100 000 $, soit 13 % de plus qu’en 2016, selon des données obtenues en vertu de la loi sur l’accès à l’information.

Parmi ceux-ci, on compte 260 employés d’entretien, qui comprennent entre autres les mécaniciens, les électriciens et les plombiers de l’entreprise.

Alors que le nombre d’employés d’entretien est en baisse depuis quelques années, ils sont néanmoins de plus en plus nombreux à gagner plus de 100 000 $ par année en raison de nombreuses heures supplémentaires payées à taux et demi.

Le temps supplémentaire, on n’est pas pour ça, mais la STM juge que c’est plus payant pour elle [...] Quand ils embauchent, ils doivent former les travailleurs, leur fournir l’équipement et les avantages sociaux, donc ils ont compté que c’était plus payant de donner ça en "overtime"», a déploré le président du syndicat représentant les employés d’entretien de la STM, Gleason Frenette.

Ainsi, de nombreux employés d’entretien travaillent environ 60 heures par semaine, soit 20 heures de plus qu’une semaine de travail normale, a-t-il souligné.

Par ailleurs, 233 chauffeurs d’autobus et opérateurs de métro ont empoché plus de 100 000 $ l’an dernier, soit environ 40 000 $ de plus que leur salaire annuel.

Le syndicat qui représente les chauffeurs d’autobus de la STM n’a pas voulu commenter.

Manque de main-d’œuvre

Bien que le recours aux heures supplémentaires lui donne plus de flexibilité dans la livraison du service en plus de faire diminuer ses couts en avantages sociaux, la STM compte revoir cette pratique, qui lui a coûté un peu plus de 56 millions $ l’an dernier.

«Ce modèle n’est plus optimal pour assurer l’offre de service aux clients et c’est justement l’objet de la présente négociation avec le syndicat de l’entretien», a indiqué la gestionnaire corporative aux affaires publiques de la STM, Johanne Dufour.

Cette dernière soulève toutefois que «l’embauche est complexe pour plusieurs métiers spécialisés», entre autres pour des postes de mécaniciens d’ascenseurs et d’électriciens.

Bris mécaniques

Selon Gleason Frenette, le manque d’employés d’entretien a entrainé une hausse du nombre d’autobus immobilisés en raison de bris mécaniques, ce que nie la STM, jetant plutôt le blâme sur les conditions routières et météorologiques comme facteurs pouvant nuire à la fiabilité des autobus.

Quant aux heures supplémentaires effectuées par les chauffeurs d’autobus, Johanne Dufour a souligné que «la période de conduite d’un chauffeur est morcelée» afin que ceux-ci aient des périodes de répit pendant leur journée de travail.

Nombre d’employés de la STM gagnant plus de 100 000 $ par année

Métier 2017 2016 2015 Salaire moyen
Employés d’entretien 260 216 177 56 000 à 76 000 $
Chauffeurs et opérateurs 233 215 243 51 000 à 63 000 $
Contremaîtres 124 97 72 70 000 à 96 000 $
Commis divisionnaires 46 33 22 70 000 à 78 000 $
Employés ayant gagné plus de 100 000 $ 1518 1344 1199  
Total des employés 9754 9651 9506  

 

Formation requise pour travailler à la STM

Chauffeur d’autobus : diplôme d’études secondaires, permis de conduire et pas plus de trois points d’inaptitude au dossier de conduite.

Mécanicien de véhicules lourds : diplôme d’études professionnelles en mécanique de véhicules lourds routiers et permis de conduire.

Plombier : diplôme d’études professionnelles en plomberie et chauffage et deux certificats de qualification.

Électricien de bâtiment : diplôme d’études professionnelles en électricité, un certificat de qualification et un diplôme d’études collégiales dans un domaine lié. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.