/sports/others
Navigation

Le Québec comme terre d’aventure

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche d’endroits enchanteurs.

Coup d'oeil sur cet article

Mathieu Dupuis a passé deux ans à sillonner le Québec pour être au bon endroit au bon moment, puis livrer le tout en images. Rencontre avec le photographe.

Tous les aventuriers reçoivent un appel. Pour certains, c’est le défi physique associé à l’expédition, cette envie de pousser la machine humaine au-delà de ce qui semble possible. D’autres veulent laisser tout en plan pendant des semaines, des mois, pour poser le pied dans des contrées inexplorées ou pour vivre une épopée qui, en les éloignant de tout, les rapprochera de l’essentiel. Mathieu Dupuis, lui, le fait par amour pour la photo.

« Sans mon appareil photo, je reste chez nous », avoue le photographe. Je me sentirais totalement démuni de voir sans pouvoir capter. »

L’aventure de la photo

Il est deux ou trois heures du matin, la journée commence. Mathieu se rend au point de rencontre avec un pilote de brousse ou entame un trek d’une dizaine de kilomètres afin d’arriver au sommet, prêt à croquer des clichés au lever du soleil. Il aura dormi la veille dans son camion, qu’il a lui-même aménagé pour être 100 % indépendant, prêt à réagir à toute occasion photo.

« Ce n’est pas un métier, c’est un mode de vie. Tout est orienté pour être au bon moment et au bon endroit. Je ne veux pas devoir me préoccuper d’hôtel ou de restaurant. La seule chose qui est importante, c’est la lumière », raconte Mathieu Dupuis, qui s’investit dans la photographie depuis près de 20 ans.

Comme chasseur d’images, le photographe a parcouru plus de 100 000 kilomètres, nourrissant sa quête autant de rencontres que de ouï-dire, autant virtuels que réels.

Invitation à l’expédition

Malade lorsqu’il était enfant, Mathieu Dupuis a passé des mois hospitalisé, ballotté entre son Abitibi natale et Montréal. Emmuré, il voyageait en feuilletant les National Geographic.

Aujourd’hui, il ne se contente plus de rester en place. Plutôt, il vit son rêve de faire voyager les lecteurs par la photo.

« Ce livre, je le vois comme un appel à partir », dit Mathieu Dupuis.

« Une image vaut mille mots. Le livre présente quelque 230 photos, tous des arguments pour découvrir le Québec. Il demeure qu’en photo, on n’entend pas le vent, on ne ressent pas l’humidité, on ne perçoit pas l’odeur de la pluie, et c’est sans parler de toutes les rencontres marquantes qui s’improvisent lorsque l’on prend la route », lance Mathieu Dupuis comme une invitation.


5 coups de cœur de Mathieu Dupuis

Mathieu Dupuis a vu tout ce que le Québec a de plus beau à offrir. Il partage avec nous les cinq endroits à mettre sur sa feuille de route au cours d’une vie.

1. Les Îles-de-la-Madeleine

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

« Le Québec est accueillant partout, mais les Madelinots dégagent quelque chose de particulièrement chaleureux. Comme paradis visuel, difficile d’imaginer quelque chose de plus magique qu’un lever du soleil dans cet endroit fabuleux où les falaises surplombent les plages. »

2. Les Chic-Chocs en Gaspésie

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

« On s’y imprègne d’un style de vie montagneux, que je suggère de découvrir en hiver, alors que les conditions météorologiques ajoutent au caractère brut de la région. C’est un terrain vierge, où la nature appelle aux défis. »

3. L’île d’Anticosti

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

« Il faut ressentir la vie de ces petites communautés de 200 âmes vivant au rythme de la chasse et de la pêche. À faire : suivre la route de gravier à partir de Port-Menier, où on peut rouler pendant deux heures sans croiser une seule voiture, jusqu’à ce que se dessinent, comme une apparition, la rivière Jupiter et ses eaux cristallines. »

4. Les Everglades en Abitibi

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

« Je viens de Rouyn-Noranda et je n’avais jusqu’alors jamais vu les Everglades de la région. Il faut voir ces dizaines de rivières tentaculaires qui serpentent les marais du lac Parent. Le spectacle vaut bien le petit budget nécessaire pour l’admirer du haut des airs. »

5. Pointe-au-Père dans le Bas-Saint-Laurent

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

Son phare, le plus beau du Québec, a joué un rôle central dans l’histoire maritime de la province. Son emplacement dans un milieu urbain est propice aux découvertes culturelles, le tout avec le majestueux fleuve comme trame de fond. »

Photos complémentaires

Mathieu Dupuis a parcouru 100 000 km en deux ans pour partager cet « appel à partir » et découvrir les beautés du Québec.

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le photographe Mathieu Dupuis a parcouru le Québec, à la recherche
d’endroits enchanteurs.
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis

 

Le Québec par National Geographic sera disponible le 1er mai.
Photo Pierre-Paul Poulin
Le Québec par National Geographic sera disponible le 1er mai.