/misc
Navigation

On est rendus là...

Coup d'oeil sur cet article

Les vins du Québec ont longtemps été la risée de nombreux consommateurs. «Il fait ben trop frette, on ne fera jamais de bons produits ici, il manque de soleil pendant l’été, notre histoire viticole est beaucoup trop récente, aucune tradition n’est encore installée...» Je vous rappelle qu’on rigolait également haut et fort des fromages, des cidres et des bières «made in Québec» il y a 15 ou 20 ans. Et pourtant...

Si les doutes et les préjugés sont encore fréquents, voici quelques choix qui pourraient vous faire changer d’avis. Par contre, entendons-nous, je ne dirai jamais que tous les vins du Québec sont bons, car ici comme ailleurs, y a du bon, mais y a aussi du très mauvais.

On dit souvent que les blancs et les rosés tirent quand même assez bien leur épingle du jeu au Québec, mais qu’en matière de production de vins rouges, c’est là que c’est plus difficile. Faites un essai convaincant en tirant le bouchon d’un pinot noir du domaine du Nival de Saint-Louis près de la rivière Yamaska. Un producteur artisanal cultivant la vigne en biodynamie qui travaille autrement et dont les résultats sont tout aussi épatants que déstabilisants.

À couper le souffle

Au cours des derniers mois, j’ai goûté le vin mousseux ainsi que le riesling sec du vignoble Sainte-Pétronille de l’île d’Orléans. Pas besoin d’un palais bionique pour s’apercevoir que ces deux produits sont d’une qualité remarquable et qu’ils peuvent faire un solide pied de nez à bien des quilles européennes de la même gamme de prix.

Ceux qui lèvent spontanément le nez sur les bouteilles québécoises devraient essayer de dénicher une fiole de chardonnay signée du vignoble Les Pervenches, situé à Farnham. Leurs différentes cuvées sont très prisées auprès de restaurateurs et sommeliers.

Les vins moelleux et liquoreux de la famille Joly du vignoble du Marathonien à Havelock en Montérégie sont à couper le souffle.

Le domaine St-Jacques de Saint-Jacques-le-Mineur se démarque pour sa part avec son pinot gris.

Jolis blancs

On pourrait également saluer le travail de l’équipe du domaine Les Brome dans les Cantons-de-l’Est. Ceux-ci mettent en bouteille de très jolis blancs à base de Vidal. Et ça ne s’arrête pas là, car la liste pourrait s’allonger avec certains vins de l’Orpailleur, du Domaine du Ridge, du Vignoble de la Rivière du Chêne, du Coteau Rougemont, du vignoble Gagliano...

Les bouteilles des producteurs que je cite dans cet article sont faites en très petite quantité. Laissons tomber les jugements sans fondement, enlevons nos œillères, laissons-nous prendre au jeu et tirons le bouchon d’un flacon de «chez nous», car, oui, il y en a de fort bons et, oui, on est rendus là!

 

Vidal 2016

Photo courtoisie

Domaine Les Bromes - Léon Courville 

Cantons-de-l’Est - Québec - Canada

Code : 10522540

Prix : 16,75 $

Servir entre 9 et 11 degrés Celsius

Assiette de crudités, sandwich BLT, couronne de crevettes...

Ce 100 % Vidal allie fraîcheur, digestibilité, rondeur et pureté. En ne le servant pas froid, mais à peine rafraîchi, vous lui offrirez de plaisants parfums d’eau d’érable, de bouquet de fleurs blanches, de cire chaude, de pommiers en fleur... La bouche est enveloppante, sphérique et caressante.