/sports/hockey/canadien
Navigation

Un plus pour Drouin

Jonathan Drouin
PHOTO AGENCE QMI, JOEL LEMAY Jonathan Drouin

Coup d'oeil sur cet article

NASHVILLE | Nikolaj Ehlers a fait la pluie et le beau temps à ses jours à Halifax avec Dominique Ducharme, mais aussi avec Jonathan Drouin. Ehlers et Drouin ont joué une saison ensemble, en 2013-2014, avec les Mooseheads.

« Après voir joué avec lui à Halifax, je peux dire qu’il est le meilleur joueur d’âge junior que j’ai vu », a dit Ehlers au sujet de Drouin.

Ehlers a suivi les traces de Drouin en devenant à son tour un choix de premier tour. Si le Lightning a misé sur Drouin avec le troisième choix au total à l’encan de 2013, les Jets ont parié sur le Danois avec la neuvième sélection en 2014.

Près de quatre ans plus tard, les deux attaquants vivent des réalités différentes dans la LNH.

À sa troisième saison à Winnipeg, Ehlers compte déjà deux campagnes de 60 points ou plus. Il a amassé 60 points (29 buts, 31 passes) en 82 matchs cette année. L’année dernière, il avait fait encore mieux avec 64 points (25 buts, 39 passes) en 82 rencontres.

Drouin n’a pas encore atteint le plateau des 60 points dans la grande ligue. Le numéro 92 du CH a connu sa meilleure saison en 2016-2017 avec le Lightning de Tampa Bay où il avait obtenu 53 points (21 buts, 32 passes) en 73 matchs.

La patience

À ses débuts à Montréal, le Québécois n’a pas répondu aux immenses attentes avec 46 points (13 buts, 33 passes) en 77 matchs.

« Jo a déjà démontré qu’il a un talent spécial et qu’il fait partie des bons attaquants de la LNH, a rappelé Ehlers. Il n’a pas eu des chiffres extraordinaires à sa première année à Montréal, mais il faut aussi de la patience. »

« Je n’ai jamais fait partie d’une transaction. J’imagine que ce n’est pas facile à vivre. Il est maintenant de retour à la maison à Montréal. Il sera un très bon joueur pour le Canadien dans le futur. J’imagine aussi que l’arrivée de Dom (Ducharme) l’aidera. Il atteindra un autre niveau l’an prochain. »

Cet autre niveau, Drouin l’atteindra-t-il dans un rôle de centre ou d’ailier ?

« Je ne sais pas à quelle position il connaîtra le plus de succès dans la LNH, a répliqué Ehlers. À mon unique saison avec lui à Halifax, il jouait principalement au centre. Mais il avait aussi joué quelques rencontres à l’aile. Il peut jouer partout. Peu importe s’il est au centre ou à l’aile, il sera un attaquant dangereux. Il est assez intelligent et talentueux pour occuper plusieurs rôles. »


À leur unique saison ensemble à Halifax, Drouin (108) et Ehlers (104) avaient chacun fracassé la barre des 100 points.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.