/news/politics
Navigation

Amir Khadir quittera la politique

Le médecin et premier député de Québec solidaire aimerait consacrer plus de temps à ses patients

Le député solidaire Amir Khadir
Photo Simon Clark Le député solidaire Amir Khadir

Coup d'oeil sur cet article

Le premier député élu de Québec solidaire, Amir Khadir, annoncera dans les jours à venir qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections, a appris Le Journal.

Il s’agit du seul député du parti à ne pas se représenter. Les deux autres, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, ont déjà été confirmés comme candidats aux élections provinciales du 1er octobre.

Selon nos informations, le médecin souhaiterait quitter la politique pour accorder plus de temps à ses patients.

Sa décision serait prise depuis plusieurs semaines, selon des sources.

M. Khadir représente la circonscription de Mercier sur l’île de Montréal depuis 2008. Il a été jusqu’en 2012 l’un des porte-parole de Québec solidaire, notamment aux côtés de Françoise David, qui a démissionné en janvier 2017.

Franc-parler

Né en Iran en 1961, M. Khadir a immigré au Québec à l’âge de 10 ans.

Connu pour son franc-parler, il n’a jamais caché qu’il ne souhaitait pas faire une longue carrière en politique.

Talonné par notre Bureau parlementaire, il est demeuré vague sur ses intentions.

«Je ne partirai pas d’ici en catimini. Que ce soit demain ou dans quatre ans, je le confirmerai ou démentirai à tout le monde en même temps, a-t-il dit. Je le ferai au moment approprié, et ce n’est pas maintenant. Tout démenti ou confirmation est inutile en ce moment.»

– Avec Geneviève Lajoie, Bureau parlementaire