/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Le «FOMO» pousse à l'endettement

Coup d'oeil sur cet article

Un sondage de Credit Karma a démontré que 39% des 18-34 ans déboursent plus qu’ils ne peuvent pour ne pas rater une soirée avec leurs amis.

Cela serait causé par le FOMO, ou Fear of missing out (la peur de rater une occasion). C’est le pendant financier du YOLO. On ne vit qu’une fois, on ne veut rien rater des sorties entre amis et on se retrouve à payer 110$ pour une table au défunt Buonanotte alors que notre compte courant affiche 13$.

Contrairement aux générations précédentes qui s’endettaient pour avoir une grande maison, une belle voiture et de beaux habits (parfois pour être aussi clinquant que le voisin), la génération Y dépense pour l’expérience.

Ils participent à toutes les sorties par peur d’être isolés du groupe. La pression sociale semble la même, mais elle s’exprime différemment selon les générations.

Toujours d’après Credit Karma, 73% des jeunes FOMO cachent leur endettement à leurs amis. Également, s’ils ne s’endettent pas tous, deux tiers des milléniaux ont confié regretter d’avoir trop dépensé après une sortie.

Cette nouvelle forme de pression sociale amènerait donc les jeunes à prendre des risques financiers qu’ils ne peuvent pas se permettre. 

YOLO, FOMO, HOBO?

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux