/finance
Navigation

Le soccer prend du galon

Hausse des indicateurs de croissance du sport partout en Amérique du Nord

Zlatan Ibrahimovic
Photo AFP Zlatan Ibrahimovic

Coup d'oeil sur cet article

Le soccer était déjà le sport de participation numéro un au pays. Dorénavant, c’est un sport spectacle à part entière et la croissance ne fera que s’accélérer.

Plus de 2 millions de personnes ont vu le premier but de Zlatan Ibrahimovic avec le L.A. Galaxy sur la plateforme Facebook de TVA Sports. C’est un record absolu pour la chaîne, tous sports confondus et une autre étape marquante dans l’enracinement de la culture du soccer au Québec.

La route vers le mainstream

La 25e saison de l’Impact à Montréal est maintenant bien entamée.

Après les débuts modestes au centre Claude-Robillard, le chemin parcouru a été jalonné de moments clés qui ont propulsé le club au premier plan des équipes sportives montréalaises dans le cœur du grand public.

1993 : Débuts en American Professional Soccer League (APSL)

2009 : Quarts de finale Ligue des Champions (Concacaf)

2012 : Débuts en Major League Soccer (MLS)

David Beckham
Photo AFP
David Beckham

2012 : David Beckham avec le L.A. Galaxy à Montréal

2015 : Finale Ligue des Champions devant 61 000 spectateurs au stade olympique

Didier Drogba
Photo Martin Chevalier
Didier Drogba

2015 : Arrivée de Didier Drogba avec l’équipe

2016 : Finale de conférence de l’Est contre Toronto FC

Ce sont ces événements qui ont construit la valeur de la franchise et de la marque de l’Impact.

En parallèle, Maple Leaf Sports & Entertainment (MLSE) a fait de Toronto une ville de gagnants en construisant une franchise de classe mondiale avec le Toronto FC.

Profitabilité

Bien que la valeur d’une franchise en MLS a explosé avec une augmentation de 275 % entre 2012 et 2017, la profitabilité reste un enjeu pour la majeure partie des équipes. Seulement neuf organisations ont déclaré un profit en 2016.

Les trois équipes canadiennes déclaraient respectivement des pertes opérationnelles de 3 millions $ US (Montréal et Vancouver) et 9 millions $ US pour Toronto.

La relève

Le Canada compte plus de 850 000 joueurs de soccer actifs (dont 40 % de filles) contre 631 000 pour le hockey. Le premier en croissance et le second en décroissance. Et cette tendance n’est pas près de s’inverser. D’abord en raison du coût, mais aussi parce que le hockey n’est plus le seul sport à livrer des modèles et des idoles.

Il y a une décennie, les enfants qui jouaient au soccer c’était gentil, un passe-temps pas toujours pris au sérieux. Les choses ont bien changé. Les programmes de développement et de performance de soccer sont de très haut niveau.

Les enfants d’il y a dix ans sont maintenant des consommateurs pour l’écosystème du soccer. Ils ont grandi avec les Coupes du Monde, en jouant à FIFA sur leur console de jeu.

Le développement du marché du sport no 1 sur la planète passera dorénavant par les États-Unis et par le Canada.

Euro 2020

L’engouement grandissant des Québécois sera servi par l’acquisition des droits de diffusion par TVA Sports de ce prestigieux tournoi qui regroupe les meilleures équipes nationales d’Europe. Plus de 280 millions de téléspectateurs ont assisté à la finale de l’Euro 2016 remportée par le Portugal de Cristiano Ronaldo.Tout porte à croire que ce rassemblement sera l’événement à suivre à l’été 2020.

LES INDICATEURS DE LA CROISSANCE DU SOCCER EN AMÉRIQUE DU NORD (SAISON 2016/17)

  1. Assistance moyenne en MLS : 21 692

  2. Croissance des audiences télé : +50 % (entre 2013 et 2015)
  3. Valeur Impact de Montréal : 175 millions $ US

  4. Valeur Toronto FC : 280 millions $ US

  5. Assistances MLS vs grandes ligues mondiales : 6e rang devant la Ligue 1 française
  6. Ventes équipement et ballons : 418 millions $ US (+4,5 % vs 2015)

 

Le chiffre de la semaine : 124 millions

Cristiano Ronaldo
Photo AFP
Cristiano Ronaldo

Nombre d’abonnés au compte Instagram du footballeur Cristiano Ronaldo. Il figurait au top du classement 2017 des stars d’Instagram dévoilé en novembre. Cristiano Ronaldo bat tous les records de l’année sur les réseaux sociaux de sport.