/sports/hockey
Navigation

L’Armada vise un gain à Bathurst

La finale, qui se poursuit mardi soir, est à égalité après deux parties

Le défenseur de l’Armada Tobie Paquette-Bisson a signé lundi un contrat avec les Americans de Rochester, le club-école des Sabres.
Photo d'archives, Agence QMI Le défenseur de l’Armada Tobie Paquette-Bisson a signé lundi un contrat avec les Americans de Rochester, le club-école des Sabres.

Coup d'oeil sur cet article

BATHURST | Le troisième match de la finale de la coupe du Président sera joué, mardi soir, au Centre régional K.C. Irving.

Au terme des deux premiers matchs joués à Boisbriand, l’Armada de Blainville-Boisbriand et le Titan d’Acadie-Bathurst revendiquent une victoire.

« Je suis heureux de la façon dont nous avons joué samedi et nous devrons conserver le même niveau de compétitivité et être responsables défensivement », a mentionné l’entraîneur des Acadiens, Mario Pouliot.

Malgré une victoire de 4-0, Pouliot estime que ses joueurs ont gaspillé trop de cartouches. « Nous avons fait un pas dans la bonne direction, mais on peut encore s’améliorer à l’attaque. Notre exécution doit être meilleure.

« Nous avons gaspillé beaucoup de surnombres. Dans une série aussi chaudement disputée, tu dois profiter de tes chances de compter », a ajouté Pouliot.

DEVOIR GAGNER À BATHURST

Selon ceux qui lisent les feuilles de thé sportives, les matchs impairs revêtent une grande importance dans une série au meilleur de sept parties. Puisque les gens du coin boivent majoritairement du café au litre, il faut donc prendre cette affirmation avec une crème, deux sucres !

Certitude, l’Armada devra voler une victoire au Titan sur sa patinoire pour remporter la série. « Qu’importe le match, nous devrons être prêts à toute éventualité », a plaidé l’entraîneur en chef de l’Armada, Joël Bouchard.

Une salle comble est annoncée à l’amphithéâtre d’une capacité totale de quelque 3500 places. Même s’il reste encore des amoncellements de neige au sol, pariez qu’il fera chaud dans la cabane.

Malgré trois défaites encaissées (en prolongation) sur la route durant le duel face aux Islanders de Charlottetown, Bouchard ne suintait pas l’inquiétude.

« Nous avons joué contre Bathurst en séries la saison dernière. Certes, leurs partisans se rangeront derrière eux, mais nous devrons prendre soin d’être dans notre zone [de confort]. »

UN AUTRE CONTRAT

Lundi, le défenseur Tobie Paquette-Bisson, l’un des trois 20 ans de l’équipe, a signé une entente contractuelle avec le Americans de Rochester, club-école des Sabres de Buffalo.

Ce pacte s’ajoute à ceux des vétérans Alex Barré-Boulet et Alexandre Alain, respectivement liés depuis quelques semaines à Tampa Bay et Montréal.

« Je suis fier de Tobie. Il mérite tout ce qui lui arrive. Ça démontre que notre ligue est axée sur le développement. En début de saison, nous hésitions entre lui et Connor Bramwell [échangé à Drummondville] pour compléter notre trio de 20 ans », a rappelé le patron de l’Armada.

Bouchard ne s’offusque guère que l’organisation des Sabres ait pu déconcentrer le natif de Rosemère. « Au contraire, j’adore le timing ! Le jeune savait que des organisations s’intéressaient à lui. Puis, un jour ou l’autre, il faut que ça se règle, ces affaires-là. »