/sports/hockey
Navigation

L’Armada remonte à la surface

Blainville-Boisbriand l’emporte 5-1 sur Acadie-Bathurst et la série est égale à 2-2

Coup d'oeil sur cet article

BATHURST | Il a fait un temps radieux depuis le début de la semaine sur la péninsule acadienne. L’Armada de Blainville-Boisbriand y a tellement apprécié son séjour qu’elle reviendra en fin de semaine pour y disputer le sixième match de la finale de la coupe du Président.

Ce rendez-vous sera nécessaire puisque mercredi soir au Centre régional K.C. Irving, la formation de l’entraîneur en chef Joël Bouchard l’a emporté par le pointage de 5-1 aux dépens du Titan d’Acadie-Bathurst.

Cette série au meilleur de sept parties est désormais égale à 2-2 et le cinquième duel sera joué vendredi soir au Centre d’excellence Sports Rousseau. Le sixième, dimanche, en Acadie.

« Certes, nous avions un peu de pression. Nous ne devions pas gagner, nous devions jouer. Les gars se sont investis et ils sont restés forts mentalement. On peut encore être meilleurs », a analysé Joël Bouchard.

Puisque chaque équipe a savouré les douceurs d’un triomphe sur une patinoire hostile, vous pouvez expédier le concept de l’avantage de la patinoire dans le bac à recyclage des clichés.

Surtout que, d’un match à l’autre, le vent tourne de bord depuis le début de cette série. « Au deuxième match en autant de soirs, la fatigue et les émotions entrent en ligne de compte », a rappelé l’entraîneur de l’Armada.

Trois buts à la deuxième

L’Armada, qui remportait un premier match après quatre échecs d’affilée loin du regard de ses partisans, s’est assurée de connaître une envolée détendue en direction de la métropole en marquant trois buts à la deuxième période.

Dans l’ordre, Anthony Poulin, Alexandre Katerinakis et Luke Henman ont fait descendre les décibels générés par les partisans du Titan.

Durant un épisode à 4 contre 4 en troisième période, Drake Batherson a tué les derniers espoirs des locaux qui, à forces égales, n’ont guère bénéficié d’espace de manœuvre pour générer de l’offensive. Batherson en a ajouté un deuxième à sa fiche en profitant d’un filet désert.

« Notre exécution a été meilleure [que mardi] et notre marquage était plus serré et nous avons gardé la pédale au plancher. C’est notre marque de commerce », a mentionné Katerinakis.

« Nous avons travaillé plus fort et sommes restés dans notre plan de match », a enchaîné le défenseur Tobie Paquette-Bisson.

Occasions ratées

Adam Holwell a privé le gardien Émile Samson d’un jeu blanc durant un avantage numérique. Peu affairé derrière l’essaim d’abeilles blanches et noires, Samson a repoussé 25 rondelles. Son vis-à-vis Evan Fitzpatrick a été testé par 25 lancers également.

Efficaces depuis le début de la série, les défenseurs Olivier Galipeau (-5) et Noah Dobson (-4) ont connu une soirée difficile.

« On s’est battus nous-mêmes. On s’est tiré dans le pied, un point c’est tout », a résumé l’entraîneur en chef du Titan, Mario Pouliot « Notre jeu avec la rondelle n’a pas été bon. Quand ça ne fonctionne pas, tu dois simplifier les affaires. Y’a du positif dans cette défaite, mais nous devrons effectuer des ajustements offensifs. On sait quoi faire pour rebondir dans leur building. »

5
1
Première période
Aucun but.
Punitions: Barré-Boulet (BLB) 7:14, Dobson (Bat) (dou.min.) 7:14, Alain (BLB) 19:08.
Deuxième période
1-BLB: Anthony Poulin (2) (Alain) 1:21 2-BLB: Alexander Katerinakis (7) (Barré-Boulet) 12:16 3-BLB: Luke Henman (6) (Katerinakis, Teasdale) 17:53
Punitions: Dobson (Bat) 7:47, Asselin (Bat) 19:26.
Troisième période
4-BLB: Drake Batherson (11) (Teasdale, Crête-Belzile) 7:24 5-Bat: Adam Holwell (5) (Balmas, Murphy) AN-8:49 6-BLB: Drake Batherson (12) (Sans aide) 15:56
Punitions: Truchon-Viel (Bat) 5:27, Henman (BLB) 7:09, Anttalainen (BLB) 13:04, Ducharme (Bat) 19:46.
Tirs au but
Bl.-Boisbriand 6 - 10 - 9 - 25 A.-Bathurst 6 - 5 - 14 - 25
Gardiens:
BLB: Émile Samson (G, 13-2-3), Bat: Evan Fitzpatrick (P, 14-4-0)
Avantages numériques:
BLB: 0 en 5, Bat: 1 en 3
Arbitres:
Jonathan Alarie, Mario Maillet
Juges de lignes:
Mat Hicks, Jay Doiron
ASSISTANCE:
3524