/finance/news
Navigation

Comment gérer une collision avec un animal?

Comment gérer une collision avec un animal?
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

À tout moment de l’année, une collision avec un animal peut survenir, en ville comme en campagne.

Mais avec le retour d’une météo plus clémente, les animaux susceptibles de s’aventurer sur les routes sont plus nombreux et peuvent causer des dommages importants.

Faut-il déclarer l’accident ?

Si vous percutez un animal avec votre auto, la première chose à faire est bien sûr de vous assurer que tout le monde va bien. Un freinage brutal ou une collision avec un animal de grande taille peuvent en effet entraîner des blessures corporelles.

S’il s’agit d’un animal domestique et que son propriétaire a assisté à la scène, il pourrait avoir besoin d’assistance.

Personne sur les lieux ? Impossible de joindre le propriétaire de l’animal ? La loi vous oblige à déclarer l’accident au poste de police si l’animal pèse 25 kg ou plus.

En effet, la présence d’un animal de ce poids sur la route pourrait être dangereuse pour les autres automobilistes et causer d’autres accidents.

En cas de doute sur le poids de l’animal, mieux vaut ne pas prendre de risque et faire la déclaration quand même.

Les amendes peuvent atteindre 300 $, et 9 points d’inaptitude pourraient être inscrits à votre dossier de conduite.

Des animaux à déclaration obligatoire

D’autres questions peuvent se poser lorsque la collision se produit avec un animal sauvage.

D’abord, la règle des 25 kg s’applique aussi. Mais en plus, quel que soit le poids de la bête, vous devez communiquer avec un agent de protection de la faune si l’animal fait partie de la liste des animaux à déclaration obligatoire.

Cette liste comprend notamment le cerf, l’orignal, le coyote, l’opossum, le dindon sauvage, ou encore, les oiseaux de proie.

Ne pas respecter cette règle vous expose à une amende de 750 $.

Être indemnisé en cas de blessures

Une collision avec un animal peut entraîner d’importants dégâts sur votre auto, et même des blessures corporelles selon la violence de l’impact.

Les personnes blessées peuvent être couvertes par le régime d’assurance publique de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Communiquez avec la SAAQ pour en savoir plus sur le processus d’indemnisation.

Qui paiera les réparations ?

Si votre véhicule a été endommagé par l’impact avec l’animal, la SAAQ ne paiera pas pour les réparations.

Il est possible toutefois que votre assurance privée couvre ce genre de dommage. Cela dépend du type de protection que vous avez choisie. Communiquez avec votre assureur dès que possible : les coûts liés aux réparations du véhicule pourraient être pris en charge. Mais attention, vous devrez quand même payer la franchise prévue par votre contrat d’assurance !

Animal domestique : responsabilité du propriétaire

Votre assureur ne couvre pas tous les dommages occasionnés lors de la collision ? Vous pourriez avoir un recours contre le propriétaire de l’animal que vous n’avez pu éviter. En effet, la loi prévoit que le propriétaire d’un animal est tenu de réparer les dommages que celui-ci a causés, ce qui peut inclure les dommages à votre véhicule.

 

Texte informatif – Ce texte ne constitue pas un avis juridique; il est recommandé de consulter un avocat ou un notaire pour un tel avis. Éducaloi est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’informer les Québécois de leurs droits et obligations dans un langage clair».

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.