/entertainment
Navigation

Les toiles de Mégane s’envolent

La jeune artiste de 11 ans expose pour la seconde fois

Le peintre franco-canadien Maurice Louis enseigne depuis deux ans à la jeune Mégane Fortin, dont les toiles sont très populaires. 
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Le peintre franco-canadien Maurice Louis enseigne depuis deux ans à la jeune Mégane Fortin, dont les toiles sont très populaires. 

Coup d'oeil sur cet article

Elle n’a que 11 ans. Pourtant, les œuvres de Mégane Fortin continuent de faire jaser. La jeune fille expose pour une seconde fois une quinzaine d’œuvres jusqu’au 10 juin à la Bibliothèque Anne-Hébert, en compagnie de son maître, le peintre Maurice Louis.

Mégane Fortin, qui dit peindre « pour exprimer mes émotions », avait déjà exposé une première série d’œuvres il y a deux ans, à Stoneham, alors qu’elle venait de découvrir l’art abstrait avec Maurice Louis.

Après une première exposition, toutes les œuvres avaient trouvé preneur en une semaine. Le scénario se répète cette fois-ci, puisque presque toutes ses toiles sont vendues.

Elle a peint cette nouvelle série au cours de la dernière année. « Elle a beaucoup évolué, confie Maurice Louis. Elle a un sens inné de l’esthétique, très pointu. J’ai commencé avec elle alors qu’elle avait huit ans et demi. Elle prend de l’assurance, un peu trop même parfois. Moi, je la regarde faire, je la conseille. »

Il est rare pour une enfant de onze ans de faire de l’abstrait d’une telle manière. « À son âge, elle pourrait dessiner des animaux, des fleurs... Mais elle est vraiment attirée par l’abstrait. Elle fait des toiles très modernes, très colorées. »

Maurice Louis expose aussi cinq de ses toiles en même temps qu’elle, mais l’important pour lui était « de mettre Mégane en vedette », dit celui qui possède sa galerie privée à Lac-Beauport, expose à la Galerie Urbania du Vieux-Québec, et dont la majorité des œuvres se trouve aux États-Unis. L’artiste franco-canadien a d’ailleurs une dizaine d’expositions prévues de l’autre côté de la frontière d’ici 2019.

Le peintre franco-canadien Maurice Louis enseigne depuis deux ans à la jeune Mégane Fortin, dont les toiles sont très populaires. 
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

 

Collaboration

Cet automne, Mégane Fortin aura sa propre collection avec la compagnie québécoise Lalita Art Shop, une entreprise qui se consacre à intégrer l’art au quotidien des enfants, en offrant une gamme de produits exclusifs qui exposent le travail d’artistes.

Mégane fera donc des œuvres exclusives qui seront imprimées sur des produits pour les jeunes, comme des vêtements et des accessoires décoratifs, et vendues partout au Québec.

De plus, une galerie d’art en Californie a montré de l’intérêt pour accueillir quelques-unes de ses toiles.


On peut également suivre Mégane sur la page Facebook Megjeuneartistepeintre.