/weekend
Navigation

Hubert Lenoir, un électron libre et assumé qui ne laisse personne indifférent

ART-GRANDE FINALE DE LA VOIX 6
Photo Agence QMI, Joël Lemay Hubert Lenoir à son passage à La Voix, dimanche dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Fard à paupières, tenues extravagantes, look androgyne. Hubert Lenoir ne laisse personne indifférent. Pourtant, le chanteur insiste : ce n’est pas un personnage. « C’est qui je suis réellement, et je n’ai pas envie de changer ma manière de chanter ou de m’habiller quand je monte sur scène », explique-t-il.

Le passage d’Hubert Lenoir à la finale de La Voix, dimanche dernier, a enflammé les réseaux sociaux. Certains ont adoré la performance de son succès Fille de personne, comparant le jeune chanteur québécois à un jeune David Bowie. D’autres, par contre, ont été moins tendres à son égard. Des commentaires qui n’atteignent en rien le jeune homme de 23 ans.

« Je ne regarde pas tant les réseaux sociaux. Certaines personnes m’ont dit qu’il y avait des commentaires méchants, mais ça ne me dérange pas. De toute façon, ceux-là, je ne les lis pas vraiment », avance tout bonnement le principal intéressé en entretien au Journal.

Croire en ses idées

En fait, Hubert Lenoir y est habitué. Il n’a pas eu le choix. Travaillant dans le domaine musical depuis un bon moment déjà, notamment au sein du groupe The Seasons, le chanteur n’a jamais voulu se plier aux standards de l’industrie, que ce soit pour son look ou encore ses idées. Il ne s’attendait d’ailleurs pas à ce que son premier effort solo, Darlène, le propulse devant les projecteurs.

« Depuis que je fais de la musique, je n’ai jamais été considéré comme une personne aux idées très mainstream ou grand public. Et elles ont souvent été refusées dans le passé. Alors, je ne m’attendais pas à plaire aux masses », révèle Hubert Lenoir.

« Mais j’ai toujours tenu à faire les choses comme je le voulais. Alors, j’ai fait cet album-là seul. De voir aujour­d’hui qu’il est un succès commercial, en plus d’un succès critique, je trouve ça amusant. C’est la preuve que, quand on croit en nos idées, rien ne peut nous arrêter », poursuit-il.

Dans quelques jours, Hubert Lenoir portera son Darlène, et son univers excentrique, sur les scènes de la province. Avec cette toute première tournée solo, le chanteur compte bien s’éclater et en mettre plein la vue.

« J’ai hâte de monter sur scène avec mes six musiciens. Ça va être quelque chose de complètement électrisant et inattendu », promet-il.

Bref, un spectacle qui risque d’être à l’image de l’artiste.

► Hubert Lenoir sera en spectacle au festival Santa Teresa le 20 mai. Il sera également aux Francos de Montréal le 12 juin et au Festival d’été de Québec le 11 juillet. Pour toutes les dates : DarleneDarling.com