/sports/hockey
Navigation

Coupe Memorial: quatre ans plus tard, revoilà Galipeau!

Olivier Galipeau et le Titan d'Acadie-Bathurst auront eu quelques jours pour souffler avant de croiser le fer avec les Broncos de Swift Current, samedi, à Regina.
Photo d'archives, Daniel Mallard Olivier Galipeau et le Titan d'Acadie-Bathurst auront eu quelques jours pour souffler avant de croiser le fer avec les Broncos de Swift Current, samedi, à Regina.

Coup d'oeil sur cet article

REGINA | Après un intervalle de trois saisons, le défenseur Olivier Galipeau est de retour au tournoi de la Coupe Memorial.

«C’est une fierté de gagner deux coupes du Président et d’avoir l’occasion de batailler à nouveau pour la Coupe Memorial. C’est le trophée le plus difficile à gagner au hockey. D’obtenir une deuxième chance avec ce groupe (le Titan), c’est incroyable.»

Recrue imberbe chez les Foreurs de Val-d’Or en 2014, Galipeau n’avait pas le même niveau de responsabilités depuis son arrivée chez le Titan lors de la dernière période de transactions.

«En 2014 à London, notre brigade défensive comptait sur les Guillaume Gélinas, Randy Gazzola, Ryan Graves et Jérémie Fraser. Moi, j‘étais en apprentissage et je ne pouvais demander mieux comme parcours à l’âge de 16 ans.

«Je vais essayer de transmettre ce bagage d’expérience à mes coéquipiers. Ça semble gros ce tournoi avec les médias, l’aréna et la ville. Je vais les guider là-dedans», a mentionné Galipeau qui fut élu le défenseur par excellence de la LHJMQ en 2017-18.

Mieux reposés

Les Foreurs s’étaient présentés à la finale de la LCH après des guerres de tranchées lors de leurs trois dernières séries éliminatoires. Après avoir éliminé Drummondville en six, les protégés de Mario Durocher avaient bataillé jusqu’aux septièmes matchs en demi-finale et en finale contre Halifax et Baie-Comeau.

Le Titan, vainqueur dimanche au terme d’une série de six parties, aura eu quelques jours pour souffler avant de croiser le fer avec les Broncos de Swift Current samedi.

«Avec les Foreurs, nous avions remporté la finale à Baie-Comeau, nous étions retournés à Val-d’Or durant la nuit et quelques heures plus tard, on s’envolait vers London.

«Les gars étaient fatigués dans l’avion et en soirée lors du banquet. Cette fois, nous avons eu le temps de décanter et de relaxer un peu à Bathurst avant de nous rendre à Regina.»

Plusieurs espoirs de la LNH

Les Bulldogs de Hamilton comptent neuf joueurs repêchés ou sous contrat avec des organisations de la Ligue nationale de hockey.

Chez les Pats de Regina, huit joueurs ont des liens et les Broncos de Swift Current alignent sept espoirs associés à une équipe du circuit Bettman. Le Titan ferme la marche avec seulement quatre.

Météo capricieuse

Le temps chaud des deux derniers jours a été chassé par un front froid durant la nuit de mercredi à jeudi. Les cérémonies d’ouverture du tournoi, présentées en plein air au stade Mosaïc, se sont déroulées à travers les averses, des bourrasques et sous un mercure avoisinant les 8 degrés.