/sports/hockey/coupe-memorial
Navigation

Liam Murphy impose sa loi

Le Titan défait les Broncos par la marque de 4-3 en prolongation

Coup d'oeil sur cet article

REGINA | Liam Murphy a marqué à 2 min 58 s de la prolongation pour procurer une victoire de 4-3 au Titan d’Acadie-Bathurst sur les Broncos de Swift Current devant 6237 spectateurs au Brandt Centre, samedi lors du tournoi à la ronde de la coupe Memorial.

Curieusement, quelque 600 billets de plus avaient trouvé preneurs pour ce match, comparativement à celui de la veille, mettant en vedette les Pats de Regina.

C’était le premier match nécessitant du « surtemps » à la « CM » depuis la finale de 2016 à Red Deer, où les Knights de London avaient vaincu les Huskies de Rouyn-Noranda, par 3-2, à l’aide d’un but de Matthew Tkachuk aux dépens du gardien Chase Marchand.

Frappé dans le dos dans le demi-cercle, Murphy a néanmoins réussi à pousser la rondelle derrière le gardien Stuart Skinner dans sa chute. « La rondelle est apparue sur mon bâton, j’en étais bien heureux et j’ai eu le temps de voir la rondelle pénétrer dans le filet », a mentionné Murphy qui a loué la performance du gardien Evan Fitzpatrick.

L’homme masqué du Titan a d’ailleurs fermé la porte à une échappée en début de troisième, alors que les Broncos menaient par un but.

« Comme cela fut le cas durant les séries éliminatoires, Evan a offert une très bonne performance. Il loge parmi les meilleurs gardiens de la LCH », estime l’Américain.

2e match

Le Titan renouera avec la compétition dès ce soir lorsqu’il sera opposé aux Pats de Regina. Les Broncos seront en congé jusqu’à lundi, alors qu’ils rueront dans les brancards face aux Bulldogs de Hamilton.

Samuel Asselin a secoué les cordages deux fois pour le Titan. Adam Holwell a inscrit l’autre but des Acadiens, qui ont surpris leurs rivaux deux fois lors de désavantages numériques. Jeffrey Truchon-Viel a amassé trois mentions d’aide.

« Ça fait du bien de compter, surtout quand tu obtiens des chances et que tu ne réussis pas à la mettre dedans. Nous sommes revenus deux fois de l’arrière dans le match et nous voulions terminer la prolongation rapidement puisque nous avons un autre match demain », a dit Asselin.

Steenbergen blessé

Giorgio Estephan, avec un doublé, et Tyler Steenbergen ont enfilé les buts des Broncos.

À la 25e minute, les Broncos ont perdu les services de Steenbergen, victime d’une mise en échec de Jeffrey Truchon-Viel. Après être demeuré allongé sur la glace pendant deux minutes, l’attaquant membre en règle de la dernière édition d’ECJ s’est dirigé vers son vestiaire soutenu par le soigneur des Broncos. Une épaule a semblé mal encaisser le choc contre la rampe.

« J’ai complété ma mise en échec et il est mal tombé dans la bande. Ça fait partie du hockey, a dit Truchon-Viel. Les deux équipes sont sorties avec force, mais par la suite, nous avons imposé notre rythme. Notre attaque massive a été zéro en quatre, mais nous avons compté deux buts à court d’un homme. Des buts qui nous ont chaque fois permis d’égaliser la marque », a ajouté le capitaine du Titan.

Deux mises en échec qui ont donné le ton

À l’aide de deux solides coups d’épaules, Jeffrey Truchon-Viel a expédié un rival à son vestiaire et injecté une dose d’adrénaline à ses coéquipiers.

« L’un des tournants du match, c’est sans aucun doute les deux mises en échec de Jeff. À partir de ce moment, nous avons eu le momentum la majorité du temps. Plus le match progressait, meilleurs nous étions », a déclaré l’entraîneur du Titan, Mario Pouliot.

« Nous étions prêts, nous étions confiants. C’est une grosse victoire. C’était notre objectif de gagner un match le plus rapidement possible », a ajouté le coach, conscient qu’une victoire procure, au minimum, une qualification pour le bris d’égalité. Deux victoires t’expédient directement en demi-finale, voire en finale.

Si le Titan a tenu son bout et même imposé son rythme le long des rampes, Pouliot a observé un manque de précision et d’exécution.

« Notre avantage numérique a connu des difficultés. Malgré 37 lancers, nous avons raté le filet une dizaine de fois. J’ai aimé notre niveau de compétition. On a joué selon notre identité. On devra revenir avec le même niveau d’intensité. »

Trop de surnombres

L’entraîneur des Broncos de Swift Current, Manny Viveiros, n’a pas reconnu ses champions des éliminatoires de la WHL face au Titan. « Aujourd’hui, je crois que nous avons accordé plus de surnombres que durant les sept dernières semaines et nos 26 matchs des séries éliminatoires », a déclaré Viveiros.

« On a commis des erreurs inhabituelles et permis deux buts lorsque nous étions en avantage numérique. Malgré tout, nous sommes passés près de gagner ce match même si nous ne méritions pas la victoire. »

Viveiros n’a pas été aussi volubile lorsque questionné sur l’état de santé de son ailier Tyler Steenbergen. « Quand tu perds un joueur de cette qualité, ça paraît, même si nous possédons une belle profondeur. Je ne peux préciser la nature de la blessure reçue par Tyler, mais sa condition sera réévaluée sur une base quotidienne. »